Haut de page

On emboîte la ligne 12 !

Les travaux vont empiéter sur les trottoirs de l’avenue Victor Hugo.

Les travaux vont empiéter sur les trottoirs de l’avenue Victor Hugo.

Sans mise en boîte, ne trouvez-vous
pas que ça sent le métro ? En réalité,
il n’est plus qu’à trois stations du centre-
ville si l’on considère que la première,
Front Populaire, sera opérationnelle en
décembre 2012, que les deux dernières –
Aimé Césaire (Pont de Stains) et Mairie
d’Aubervilliers-Plaine des Vertus
– seront
construites d’ici les cinq prochaines
années.
Préalable à cette entreprise souterraine, la déviation des réseaux d’assainissement
commence dès la mi-février pour permettre
de façonner les « boîtes » des futures stations
 : « Huit puits d’attaque vont d’abord
se mettre en place pour l’acheminement de
matériels.
Cela pour dévier l’assainissement
du secteur qui passe précisément
par l’emplacement retenu pour la station
de la Mairie.
Cette première phase de travaux
s’effectue sur le trottoir, le long du
marché du centre
 », explique Norbert
Mayaud
, directeur de
l’unité territoriale Voirie
et réseaux sur la commune.

Comprendre que
l’on verra affluer les mineurs
– ça va creuser ! –
sur les trottoirs de l’avenue
Victor Hugo…
Une
emprise qui va courir, ça
et là, sur toute une longueur
comprise entre la
rue du Moutier et la rue
Louis Fourrier.
Déduire que les platanes
– ils étaient malades, de
toutes façons – sis des
deux côtés de l’avenue seront
abattus avant d’être
en feuilles ; qu’il devrait
y avoir quelques gênes pour les piétons et usagers du quartier :
« Pour autant, cela ne devrait pas poser
trop de problèmes de circulation automobile.
En revanche, il y aura une incidence
pour les piétons puisque les trottoirs
seront étroitisés le temps de ces
interventions
 », avance-t-on du côté de
l’unité territoriale.
On songe par ailleurs à
l’ordonnancement du marché du Centre
qui devra être également modifié, tel ou
tel étal se trouvant de facto déplacé.
Voilà
donc pour une première phase qui devrait
perdurer jusqu’en juillet.

Des nuisances limitées

Ensuite, la RATP s’appliquera à dévier
les canalisations d’eau, les réseaux « secs »
(électricité, gaz et opérateurs de téléphonie)
cela en réalisant sur ces mêmes trottoirs
une double tranchée large de 2 mètres…
Bien sûr, dans le temps d’accomplissement
de toute cette emprise, la municipalité – via
le ·Groupe Chantiers, Travaux et Vie Quotidienne
et en coordination avec la RATP
– fera en sorte de limiter au mieux les nuisances
occasionnées.

Eric Guignet
Le 2 février 2012

Informations sur le chantier :
www.la12enchemin.fr

 

Pied de page

Mise à jour le 01/08/2021 | Plan du site | Mentions Légales