Contenu

« Aide toi... l’Opah-RU t’aidera... »

Un dispositif d’aide aux travaux de réhabilitation permet aux propriétaires en centre-ville
de rénover leur logement à moindre coût.

Un dispositif d’aide aux travaux de réhabilitation permet aux propriétaires en centre-ville
de rénover leur logement à moindre coût.
Télécharger le dépliant Opah-Ru (format pdf - 1.8 Mo - 02/11/2015)

En centre-ville, la façade du 154 rue
Victor Hugo compte une dizaine
d’étages et fleure bon les années 70.
Dans cet immeuble, Catherine a loué son
logement pendent 15 ans.
Son locataire parti,
l’examen des lieux a révélé la nécessité de le
rénover de fond en comble.
En juin 2014, un
premier devis des travaux lui avait fait dresser
les cheveux sur la tête. « Deux options se
dégageaient, s’engager dans des travaux
lourds avant de relouer, ou bien vendre l’appartement
en l’état pour se détacher d’un
fardeau
 », explique la propriétaire.
La lecture
d’une brochure dans sa boîte aux lettres
l’a convaincue de tenter la première option.
« J’ai découvert le dispositif d’Opération
programmée d’amélioration de l’habitat-
Renouvellement urbain.
Il aide les propriétaires
en centre-ville à améliorer leurs
logements
, précise-t-elle, J’ai rencontré
l’équipe d’Urbanis, chargée du suivi de
l’Opah-RU, qui est venue visiter l’appartement,
étudié un deuxième devis, m’a donné
les premiers conseils techniques et financiers
et orientée sur la marche à suivre
 ».
Et
tout ça gratuitement. « Après un examen minutieux
de ma demande, Urbanis m’a aidée à définir un schéma
de travaux, a constitué
mon dossier de
financement et à rechercher
lui-même
les aides adaptées
 ».
C’est que la facture
s’annonçait salée. Sanitaires,
électricité,
plomberie, peinture,
sol, tout était à changer.

Entre le devis et
la fin des travaux en
décembre dernier,
sept mois seulement
se sont écoulés.
Catherine a avancé la totalité de l’argent du
chantier.
« La subvention obtenue m’a permis
de couvrir environ un tiers du coût des
travaux, c’est inespéré
 ».
Dès le mois de février
2015, elle a pu remettre son bien en
location.
« Une partie des aides relevant
de l’Agence nationale de l’amélioration de
l’habitat, j’ai signé avec elle une convention
qui plafonne le loyer
 ».
C’est une moindre
contrainte, compte tenu du niveau général
des loyers à Aubervilliers comparé aux communes voisines. « Je suis extrêmement satisfaite
de cette issue et je tiens à saluer le
professionnalisme d’Urbanis. Sans eux, ce
bien ne serait sans doute plus dans mon
patrimoine, et dans un état déplorable
 ».

Frédéric Lombard
Le 4 septembre 2015

PERMANENCES OPAH-RU

Mardi, 10 h à 13 h, jeudi, 15 h à 18 h
9 rue Bernard et Mazoyer.
Tél. : 01.48.11.35.70

jpg - 4.4 ko

3 questions à Agathe Grard, chargée de l’Opah- RU au cabinet Urbanis

Qu’est-ce qu’une Opération programmée
d’amélioration de l’habitat-
Renouvellement urbain ?

C’est un dispositif orienté sur le centreville
d’Aubervilliers et qui permet d’accompagner les propriétaires qui souhaitent
améliorer la qualité de leur patrimoine.
Urbanis a été chargé par la municipalité
et Plaine Commune de les aider à réaliser
des travaux en leur proposant une assistance
administrative et technique gratuite,
ainsi que des aides financières renforcées.
Celles-ci peuvent varier d’une opération à
une autre. Cette Opah-RU vient en accompagnement
du projet municipal
Coeur d’Aubervilliers 2020, qui vise à revitaliser
et à développer le centre-ville.

Qui peut en bénéficier et quelles sont
les modalités ?

L’Opah-RU s’adresse aux propriétaires
d’un bien dans un immeuble collectif privé ou une habitation individuelle de plus de
15 ans, situé en centre-ville.
Les subventions
sont accordées aux propriétaires qui
occupent leur logement comme à ceux qui
le louent, dès lors qu’ils s’engagent à ne
pas dépasser un certain plafond de loyer
après les travaux.

Quand s’arrête ce dispositif ?
Il avait été mis en place au mois de décembre
2011 pour une durée de cinq ans,
et prendra donc fin en décembre 2016.
Voilà pourquoi j’invite celles et ceux qui
ont le projet de rénover leur logement et qui
entrent dans les critères de l’Opah-RU de
se rapprocher d’Urbanis.

Propos recueillis par F. L.