Contenu

Nos missions

Par l’ensemble de ses missions, les Archives municipales d’Aubervilliers contribuent à la bonne gestion de l’administration municipale et permettent de garantir l’exercice des droits des citoyens. Le service participe, par la constitution et la préservation de ce patrimoine administratif, à l’édification des sources qui composent la mémoire, le patrimoine et l’histoire d’Aubervilliers.

La collecte, le classement et la description des fonds
Les Archives municipales assurent auprès des services municipaux d’Aubervilliers une mission régulière d’évaluation, de sélection et de réception des documents produits et reçus dans le cadre de leurs activités administratives. Ces versements des services représentent un accroissement des fonds communaux de 150 mètres linéaires en moyenne par an.

Le service peut aussi recevoir par don, acquisition ou dépôt des fonds d’origine privée : ce sont le plus souvent des archives de particuliers, d’institutions culturelles ou d’entreprises qui donnent à voir différents aspects de l’histoire d’Aubervilliers. Ces fonds d’archives sont complétés par des collections documentaires variées (bibliothèque historique et administrative, périodiques, presse, affiches, photographies, cartes postales, etc.).

Chaque document d’archives versé fait l’objet, dès son arrivé dans le service, d’un travail de classement, de cotation et de description par l’équipe des Archives municipales. Ces opérations sont indispensables à la connaissance des fonds et à la transmission de celle-ci. Ce travail débouche sur la réalisation d’instruments de recherche disponibles pour les lecteurs en salle de lecture.

La conservation matérielle
Les archivistes de la ville veillent quotidiennement à la conservation de plus 4 km de linéaires d’archives réparti au sein des cinq magasins du service. La préservation de ce patrimoine archivistique est à la fois intellectuelle et matérielle, la transmission intellectuelle des contenus étant étroitement liée à la conservation matérielle du support des documents.

L’ensemble des fonds est conservé selon des normes de conservation préventive qui permettent de repérer les causes de dégradation (humidité, température, contamination fongique, etc.) et d’agir en améliorant les conditions de conservation des documents. Les solutions curatives (désinfection, restauration) visent à stopper les processus de dégradation en intervenant directement sur le support du document.

La numérisation concourt également à la sauvegarde des documents originaux qui, une fois reproduits, ne sont plus communiqués et n’encourent plus les risques liés à la manipulation et à la consultation. Pour les archives audiovisuelles, le transfert des supports obsolètes sur de nouveaux supports numériques est indispensable pour assurer la pérennité des enregistrements.

Chaque année, des archives de la commune sont ainsi restaurées et numérisées dans le cadre d’un programme annuel de conservation.

La communication des documents
La finalité de la conservation est la communication des documents au public. Cette mission de service public est exercée en vertu du principe de libre accès aux archives édicté par la loi du 7 messidor an II et repris par les dispositions du Code du patrimoine. La communication est encadrée par la loi du 15 juillet 2008, pour ce qui relève des archives publiques, et par des dispositions contractuelles pour les archives privées. Le règlement de la salle de lecture précise les conditions d’accès aux documents.

La valorisation patrimoniale
Les Archives municipales développent également des actions régulières de valorisation patrimoniale à partir des fonds de la ville comme la réalisation d’expositions ou la mise en œuvre d’ateliers pédagogiques et culturels. Il participe à l’organisation d’événements en lien avec le patrimoine, la mémoire et l’histoire de la commune.