Haut de page

Le droit de religion et d’opinion

Dans son article premier, la Constitution de 1958 reconnaît l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Toutes les croyances sont ainsi respectées.

La liberté de conscience avait déjà été reconnue par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen , en 1789.

L’Etat français ne favorise aucun culte en particulier. Il reste neutre face au choix des citoyens qui peuvent pratiquer librement leur religion, tant que celle-ci n’interfère pas avec le fonctionnement des pouvoirs et des services publics. C’est ce que l’on nomme le principe de laïcité.

La laïcité
Principe d’organisation et de fonctionnement des services de l’Etat et de toutes les autres personnes publiques, selon lequel l’Etat est non-confessionnel.
Toute une série de conséquences en sont tirées. Notamment, il ne doit pas favoriser ou défavoriser la propagation des croyances, ou des règles de vie en société d’aucune religion.


 

Pied de page

Mise à jour le 23/10/2021 | Plan du site | Mentions Légales