Contenu

De l’insolite partout



A l’occasion des Journées du Patrimoine, les lieux clés de la ville se sont montrés sous un autre jour, avec des visites-découverte, moments festifs, balades et grand banquet.

Place à l’inhabituel, les yeux grands ouverts...

Les lieux de mémoire ou de savoir-faire de la ville se sont laissés découvrir par les curieux, ce week-end, à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine organisées par les services municipaux des Archives et de la Culture avec les structures locales.

Après une journée d’animations dédiées aux scolaires, le 18 septembre, avec notamment une animation autour de l’imprimerie par l’association Auberfabrik, le grand public a été invité à participer les 19 et 20 à une série d’événements inédits : visites, balades urbaines, grand banquet dans la rue...

La ferme Mazier, en restauration, a rappelé Aubervilliers la champêtre, et l’ancienne manufacture des Allumettes le passé ouvrier.

Là, l’Institut national du patrimoine a révélé le travail de ses étudiants : restaurer des objets d’art et de patrimoine avec les techniques les plus pointues.

Petits et grands ont découvert les dessous du métier de pompier, à la caserne, comme de photographe, dans l’atelier d’un collectionneur habitant la ville...

Après le versement au Trésor poétique municipal par les Souffleurs commando poétique, une immense tablée a réuni tout le monde autour d’un repas partagé, rue de La Courneuve.

Une partie des préparations avaient été réalisées collectivement la veille lors d’un grand atelier culinaire au théâtre des Frères Poussière.

A l’issue du banquet, une balade a démarré dans la ville sur les thèmes croisés du climat, de l’énergie et de la construction.

Une autre balade insolite, avec la Compagnie Méliadès, a mené les visiteurs du côté du canal où un grand artiste plasticien a son atelier.

Autant d’expériences qui invitent à voir la ville autrement !

NA
Le 21 septembre 2015
Photos : Michael Barriera