Contenu

Un conflit mondial sous le regard des peuples

Une programmation labellisée par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

#1 - 1914-1918 : quelles mémoires de la guerre en France et en Allemagne ?
Journée internationale de la paix

  • Visite guidée de l’exposition 14-18 : De la guerre à la paix
  • Conférence : 1914-1918 : quelles mémoires de la guerre en France et en Allemagne ?
    Un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale, ce conflit occupe une place variable dans l’agenda politique et social des pays. En France, la Grande Guerre reste ainsi beaucoup plus prégnante dans l’espace public qu’en Allemagne. Il s’agira de voir dans quelle mesure cette situation a des racines anciennes et comment elle résulte aussi de rejeux contemporains. S’il est difficile de parler d’une mémoire commune franco-allemande de 14-18, on peut se demander si le centenaire qui s’achève n’est pas du moins l’occasion de certains rapprochements mémoriels.
    Intervention d’Elise Julien maîtresse de conférences en histoire contemporaine – Sciences Po Lille / IRHIS (CNRS-Université de Lille), auteur de Paris, Berlin : la mémoire de la Première Guerre mondiale (1914-1933)
  • Apparitions / Disparitions, Les Souffleurs commandos poétiques
  • Présentation de l’œuvre graphique monumentale Les travailleurs chinois pendant la Première Guerre mondiale, un rouleau chinois de 10 m de long réalisé par Xiao Qing, artiste chinoise.

Vendredi 21 septembre, à partir de 17 h
Archives municipales d’Aubervilliers, 31-33 rue de la Commune de Paris, Aubervilliers
Informations et réservations : 01.48.39.52.89

# 2 – Ciné-resto : Les travailleurs chinois de la Grande Guerre

Jean Tchou Wouei Cheng s’est récemment éteint en France, à la Rochelle, à l’âge de 105 ans. Il était le dernier survivant des 140 000 ouvriers chinois envoyés en France pendant la Première Guerre mondiale pour y travailler ; une participation aux efforts de guerre. Le destin de ces hommes, largement occulté, nous est raconté par des passeurs de mémoire que le réalisateur a rencontrés. Comment ont vécu ces travailleurs exilés ? Quelles traces reste-t-il de leur passage ? La rencontre avec des passeurs de mémoire vivant en Chine et en Europe apporte un nouvel éclairage sur cet héritage commun.
Projection suivie d’un débat avec le réalisateur Karim Houfaid
Prix spécial du jury du Festival du cinéma chinois de Paris
Film labellisé par la mission du centenaire dans le cadre de la série documentaire Les passeurs de mémoire.

La soirée continue autour d’un repas chinois dans le bar du théâtre La Commune

Mercredi 26 septembre à 19 h
Cinéma Le Studio, 2 rue Edouard Poisson, Aubervilliers
Informations et réservations : Cinéma Le Studio au 09.61.21.68.25
Projection gratuite, grâce au soutien de l’association des Anciens légionnaires franco-chinois
Repas chinois : payant sur réservation

# 3 – Les crises d’orient : Le Proche-Orient depuis 1914

L’effondrement de l’Empire ottoman à l’issue de la Première Guerre mondiale conduit à un nouveau tracé des frontières du Proche-Orient. Quelles traces laissent aujourd’hui ce découpage sur la région ? La revue Orient XXI ouvre le débat pour comprendre l’impact de la Première Guerre mondiale sur la situation actuelle au Proche-Orient.

Mardi 23 octobre, à 18h30
Hôtel de ville, 2 rue de la commune de Paris, Aubervilliers
Entrée libre
Informations : Archives municipales, 01.48.39.52.89 – archives@mairie-aubervilliers.fr

# 4 - A Ames Egales - Noir de boue et d’obus

Un spectacle de la Compagnie Difé Kako dans le cadre du festival Villes des Musiques du Monde et Le Mois Kréyol.
C’est l’histoire d’une rencontre improbable quelque part dans l’Est de la France, quelque part entre 1914 et 1918. Conscrit français, tirailleur sénégalais, volontaire des Outremer, tous tentent d’échapper à la terreur, au froid, à l’épuisement et surtout à la folie... Et chacun de se raccrocher à ce qu’il a de plus intime, sa propre culture comme ultime échappatoire. Et chacun aussi de reconnaître en l’autre son frère d’arme, son alter ego, dans une humanité refondée.

Jeudi 18 octobre, à 19 h 30
L’Embarcadère, 5 rue Edouard Poisson, Aubervilliers
Tarifs : 10 € et 7 € (hors frais de location)
Réservations : www.villesdesmusiquesdumonde.com ou billetterie au bureau du Festival Villes des Musiques du Monde (pas de paiement par carte bancaire), 4 avenue de la Division Leclerc,
Aubervilliers. Tél. : 01.48.36.34.02

# 5 – Je m’appelle Victoire

Un spectacle conçu par Michèle Sully
Victoire découvre dans le grenier une malle contenant les documents de son grand-oncle, Louis Triau, qui a combattu pendant la Grande Guerre.
Au travers de son carnet intime et des lettres tendres qu’il adresse à son épouse Alphonsine, elle revisite les principaux événements de la Première Guerre mondiale, au rythme des chansons et citations d’auteurs témoins de cette époque.

Samedi 10 novembre, à 15 h
Espace Renaudie, 30 rue Lopez et Jules Martin, Aubervilliers
Informations et réservations : letempsdeledire@laposte.net
Tarif : 2 €

# 6 – Centenaire de la commémoration de l’Armistice

Commémoration officielle au cimetière communal et devant le Monument aux morts.

Dimanche 11 novembre, 11h00

Un programme conçu en collaboration avec  :
Les Souffleurs commandos poétiques, Didier Hernoux, Elise Julien, Xiao Qing, mission Culture de paix (CD93), Association des anciens légionnaires franco-chinois, Cinéma Le Studio, Karim Houfaid, Villes des Musiques du Monde, Festival Le Mois Kréyol, Compagnie Difé Kako, Association Le temps de le dire, Michèle Sully, Jena Kultur, la revue Orient XXI.