Contenu

Nettoyer ou ne pas salir ? Florilège sur l’histoire de la propreté, 2019


Professionnels et citoyens agissent au quotidien pour la propreté de la commune. Les Archives municipales vous proposent un voyage à travers le temps pour (re) découvrir un cœur de métier, parfois méconnu, qui agit dans l’ombre mais qui a su évoluer avec son temps entre innovation, expérimentation et campagne de sensibilisation.

Dès la Révolution, les premières assemblées du jeune conseil municipal se préoccupent de la propreté de la voirie. Les élus misent sur la relation de confiance avec les habitants pour l’entretien des chaussées. Dans les années 1930, la ville déjà industrielle mais encore agricole, collecte les déchets qui sont transportés jusqu’à une gare de triage pour permettre aux maraichers des environs de valoriser les ordures en les transformant en engrais. Les années 1950 et 1960 sont quant à elles marquées par l’accroissement du parc de véhicules et le développement de technologies toujours plus innovantes pour faciliter les tournées et améliorer les conditions de travail des agents. Le chat de GRAPUS marque sans conteste les deux décennies suivantes en accompagnant toutes les campagnes de sensibilisation à la propreté et au tri sélectif.

Le collectif GRAPUS est fondé en 1970 par Pierre Bernard et François Miehe et Gérard Paris-Clavel. Ils sont rejoints quelques années plus tard par Jean-Paul Bachollet et Alex Jordan. Ensemble, ils sont GRAPUS, un collectif d’affichiste à la signature collective. Dans chacun de leurs projets, ils tentent d’allier utilité sociale et exigence visuelle, à travers un fort engagement politique et graphique. Se tenant à distance du marché publicitaire, ils proposent leur participation aux associations, aux syndicats ou aux municipalités. Un temps résidents de la Maladrerie, ils tissent de liens avec la Commune et choisissent dans les années 1990 de céder leurs archives à la Ville. Ce florilège est l’occasion de redécouvrir certaines de leurs créations.

Du 16 au 22 septembre
Place de la mairie, 2 rue Edouard Poisson