Contenu

Métro, première station !



La station Front populaire entrera en service le mardi 18 décembre à 13 heures. Après 78 ans
d’attente, la ligne 12 va enfin franchir le périphérique côté Aubervilliers. Les travaux lourds
des deux autres stations, en centre-ville, débuteront à la fin de l’année 2013.

La station Front populaire entrera en service le mardi 18 décembre à 13 heures. Après 78 ans
d’attente, la ligne 12 va enfin franchir le périphérique côté Aubervilliers. Les travaux lourds
des deux autres stations, en centre-ville, débuteront à la fin de l’année 2013.

Bienvenue à Aubervilliers ! Après quatre
ans d’un énorme chantier, la station
Front populaire, située sur la Plaine,
sera mise en service le 18 décembre.
C’est la
première étape du prolongement de la ligne
12 qui, en 2017, débouchera en centre-ville
avec deux autres stations, Aimé Césaire (au
Pont de Stains) et Mairie d’Aubervilliers –
Plaine des Vertus.

Pour la ville, c’est un bond en avant. « Aubervilliers
a souffert pendant des décennies
de ne pas disposer d’une offre suffisante
en transports en commun.
Ce prolongement
va, désormais, accompagner et
consolider son développement
 », souligne
le maire Jacques Salvator.

Dans un premier temps et selon les projections
de la RATP, ce sont 15 000 voyageurs
quotidiens qui utiliseront la ligne via sa nouvelle
station.
Des Albertivillariens, des Dyonisiens
et des salariés du secteur, notamment
du grand parc d’entreprises d’Icade.


La station « Front populaire » sur les rails

La Porte de la Chapelle sera à 2 minutes,
Marcadet-Poissonniers, Pigalle, Saint-Lazare,
la Madeleine, la Concorde, Sèvres-
Babylone, Montparnasse Bienvenue et Pasteur
en accès direct pour les stations les plus
importantes et dotées de correspondances.

Du Nord au Sud, l’embarquement à Front
populaire se fera dans les meilleures conditions.
Ultra moderne, la station a été construite
selon les nouvelles normes en vigueur
à la RATP : moins de couloirs, plus d’escalators,
des accès pour les personnes à mobilité
réduite.
Autre atout, une vaste verrière
lui sert de toit et permet de bénéficier
de la lumière naturelle. Les mobiliers sont
en acier brossé, les quais à 20 mètres de
profondeur.

Une nouvelle ligne de bus, la 512,
permettra de faire le lien entre la
station et le centre-ville.
Une navette, ouverte,
elle, par le Millénaire, rejoindra le centre
commercial de la Porte d’Aubervilliers.
135 millions d’euros ont d’ores et déjà été investis
par l’Etat, la Région, le Département
et la RATP dans cette première phase lancée par le STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-
France).

Le métro arrive dans un secteur pei connu il
y a encore quelques années du reste de la
ville, au sud de la Plaine et à la frontière
d’Aubervilliers et de Saint-Denis, sur d’anciennes
emprises industrielles. Depuis, l’endroit
est en pleine mutation.
Autour d’une
grande place du même nom que la station,
des programmes de logements et des immeubles
de bureaux sont en train de voir
le jour.
A deux pas, c’est là que sera construit
le Campus Condorcet Paris-Aubervilliers
dont le projet vient d’être confirmé par le
gouvernement.

Du jour de l’ouverture de la station au samedi
22 décembre, le fronton des nouveaux
bâtiments servira d’ailleurs d’écran géant
où seront projetées des images des deux
villes voisines, de la communauté d’agglomération,
et de leurs projets urbains environnants.
De son côté, la RATP tiendra des stands
en surface le 18 et le Stif offrira la gratuité du transport
sur la 12, le samedi 22 et le dimanche
23 décembre.

Et, décidément, Aubervilliers a le ticket.
En plus du métro, de l’arrivée du tramway
des Maréchaux à ses portes et des améliorations
prévues pour ses lignes de bus, on a
appris ces jours-ci que le STIF se préparait à voter
les crédits d’étude concernant le prolongement
du Tram’Y de Saint-Denis à Paris
en traversant la commune par la Plaine et
Front populaire.

Grégory Paoli
Le 4 décembre 2012

OUVERTURE DE LA STATION
FRONT POPULAIRE

Mardi 18 décembre à 13 heures
Stands de la RATP en surface.
Du samedi 18 au samedi 22 décembre
Projection, sur le fronton des nouveaux
bâtiments, d’images des villes voisines,
de la communauté d’agglomération
et de leurs projets urbains sur écran géant.