Contenu

Contre la baisse des moyens dans les collèges



Scandalisés par la baisse prévue des moyens alloués aux collèges, parents et enseignants se sont réunis, samedi 14 mars, place de la mairie en présence du maire et de ses adjoints. Ils ont ensuite défilé, banderoles en main, à travers la ville.

Ils ne lâchent pas la pression, les parents et enseignants mobilisés pour exiger que l’Education nationale revoit à la hausse les moyens attribués aux collèges.

Ces dernières semaines, ils se sont rendus deux fois devant les bureaux du directeur académique des services de l’éducation nationale à Bobigny, pour exprimer bruyamment leur mécontentement. Une délégation y a été reçue.

Des grèves intersyndicales touchent les cinq collèges de la ville.

Samedi dernier, ils ont persisté en se rassemblant place de la mairie, munis de banderoles "Des vrais moyens pas des bouts de ficelle", "Sauvons l’éducation dans le 93" ou encore "Les parents d’Aubervilliers mobilisés pour l’école publique".

Ceci, en présence de Pascal Beaudet, le maire, et de ses deux premiers adjoints, Meriem Derkaoui, chargée de l’Enseignement et de la Jeunesse, et Jean-Jacques Karman.

"D’un côté on nous annonce un passage généralisé en réseau d’éducation prioritaire l’année prochaine, d’un autre on se sent maltraités", explique un responsable de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves) locale.

Les manifestants dénoncent notamment la baisse du nombre d’heures accordées aux enseignants alors que les effectifs d’élèves sont en augmentation, et une réduction du soutien pour les élèves.

NA
Le 16 mars 2015
Photos : Michael Barriera