Contenu

Une rentrée très sport

Le sport est en pointe dans le dispositif d’accompagnement des enfants après l’école mis en place dès
la rentrée dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires. Il se conjuguera avec la création d’une Ecole
municipale d’éducation par le sport.

Le sport est en pointe dans le dispositif d’accompagnement des enfants après l’école mis en place dès
la rentrée dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires. Il se conjuguera avec la création d’une Ecole
municipale d’éducation par le sport.

Télécharger le guide des sports 2013-2014 (format pdf - 5.6 Mo - 28/08/2013)
Aujourd’hui c’est sport, demain aussi,
jeudi et vendredi encore. Il flottera
un vrai parfum de nouveauté sur la
rentrée 2013.
Aubervilliers est l’une des
cinq villes du département à mettre en
place dès septembre les nouveaux rythmes
scolaires, faciles à concevoir sur le papier
mais plus compliqués à déployer dans la
réalité.

En effet, l’allongement du temps périscolaire
et le retour de la semaine de quatre
jours et demi contraint à changer fortement
les habitudes, à réfléchir et à innover.
L’enjeu,
proposer aux élèves en grande section
de maternelle et en élémentaire un accompagnement
éducatif de qualité, dès la
sortie des classes à 14 h 30 et jusqu’à 16 h.

Une école municipale d’éducation par le sport

Pour s’acquitter de cette tâche, la Ville a
choisi de mettre l’accent sur l’animation
sportive et de créer l’Ecole municipale
d’éducation par le sport (Emes).
« La pratique
sportive est un vecteur d’éducation essentiel
dans le développement des enfants
,
rappelle Omar Aït-Bouali, maire-adjoint
au Sport, la municipalité saisit l’opportunité de la mise en place des rythmes scolaires
pour la renforcer se dotant d’outils spécialisés
comme l’Ecole d’éducation par le sport
 ».
Découverte et initiation seront les maîtres
mots de cette structure qui se veut fédératrice.
Pilotée par le service municipal des
Sports, elle associe également les clubs,
éléments moteurs essentiels à la réussite
du dispositif.

Dans chaque école, il est ainsi proposé aux
9 500 élèves concernés de découvrir et de
pratiquer un sport au cours d’un cycle de 12
séances organisé par trimestre sur l’année.
« Si pour les enfants de 4 à 5 ans, la pratique
se fera autour de la notion d’éveil, les
grands aborderont la maîtrise du geste
 »,
précise Martial Byl, directeur du pôle Jeunesse
et Sport de la Ville.
Mais pas question
de « spécialiser » les enfants. L’Emes sera
bâtie autour de cycles : sports collectifs,
sports individuels, activités nautiques, activités
spécifiques... « Les enfants toucheront
un peu à tout ce qui devrait les aider, plus
tard, à choisir par eux-mêmes dans quel
sport s’inscrire
 », ajoute-t-il.
Le dispositif est gratuit et pas obligatoire.
Les parents qui le désirent viendront rechercher
leur progéniture à 14 h 30. Pour
les autres, ils seront encadrés jusqu’à 16 h par une équipe de 6 éducateurs sportifs
diplômés.
19 autres animateurs sportifs,
recrutés sur des postes d’emploi d’avenir,
viendront en soutien.
« Que les parents
et les enfants se rassurent, ils auront en
face d’eux des professionnels habitués à
encadrer des plus jeunes et qui, souvent, les
connaissent déjà, comme c’était le cas
à Gérard Philipe et Firmin Gémier, deux
centres de loisirs à caractère sportif
 »,
précise Djamel Belkedra, le coordinateur
de l’Emes.

L’Ecole municipale d’éducation par le sport
a souhaité s’appuyer sur l’ensemble des
compétences du mouvement sportif, à
commencer par les clubs. Sur la base du
volontariat, 10 d’entre eux se sont déjà engagés
– dont l’escrime, le tennis, le bridge,
la danse, le vélo... – à détacher leurs propres
éducateurs.
« C’est un projet ambitieux
mais cohérent qui pousse les enfants
vers une pratique sportive et permet aussi
de mieux nous faire connaître auprès des
parents
 », explique Isabelle Robo, la présidente
du CMA judo.
Un de ses professeurs
diplômés initiera 4 fois par semaine au
ju jitsu.

Frédéric Lombard
Le 4 septembre 2013

En savoir plus :

sur le sport à Aubervilliers