Contenu

Réforme des collèges : l’égalité, une exigence !

Quand on constate que loin de réduire les inégalités sociales notre système éducatif les accentue de l’entrée en sixième à la sortie de troisième, irresponsable serait celui qui prônerait le statu quo et se refuserait à retrousser ses manches pour refonder l’école.

Quand on constate que loin de réduire les inégalités sociales notre système éducatif les accentue de l’entrée en sixième à la sortie de troisième, irresponsable serait celui qui prônerait le statu quo et se refuserait à retrousser ses manches pour refonder l’école.

Mais ce chantier ne peut se conduire avec des moyens à la baisse surtout à Aubervilliers.

Les enseignants, les parents et les élus qui agissent et manifestent aujourd’hui ont raison.

Bien loin des objectifs affichés par le Ministère de l’Education Nationale et le Gouvernement, la prochaine rentrée scolaire s’annonce catastrophique car les moyens en postes d’enseignants ne seront pas à la hauteur alors que les effectifs augmentent.

Sur le département, dans une école sur quatre on va compter plus de 27 élèves par classe en maternelle et 25 en élémentaire ! Ces chiffres ne vont pas dans le sens d’une réduction de l’échec scolaire ! Si à l’école comme au collège la ligne de conduite c’est la réduction des heures d’enseignement notre pays se prépare des lendemains difficiles.

La droite hurle et veut une école à deux vitesses pour séparer dès la sixième les bons et les mauvais ! Nous ne voulons pas de ces solutions qui ont déjà fait tant de mal à l’école. Nous ne voulons pas non plus de l’autonomie proposée par le Gouvernement actuel aux établissements scolaires car nous savons bien que derrière les objectifs généreux affichés régnera la loi des écoles et des collèges chics face aux écoles et collèges pauvres.

Les actions revendicatives et politiques de ce jour doivent donc se prolonger pour obtenir l’égalité de tous de la maternelle au lycée

La Municipalité
Le 19 mai 2015