Contenu

Quartiers de sports

City sport investit les terrains de proximité.

City sport investit les terrains de proximité.

« Rendez-vous au terrain ! »

Les jeunes
se sont donné le mot et le bouche à
oreille n’en finit pas de grandir autour
du dispositif City sport.
Depuis un
an, à chaque « petites » vacances scolaires,
le service municipal des Sports déploie
sur trois pôles un ensemble d’animations
en direction des 6-14 ans.

Au menu, du
sport à perdre haleine. Free run, badminton,
fly rugby, boxe anglaise, tennis, volley,
handball, quadro fitness, qwan ki do, etc.

Le programme est éclectique et entend surprendre
celles et ceux qui s’y pressent de
plus en plus nombreux. « City sport se déplace
dans les quartiers à la rencontre
des jeunes qui ne sont pas inscrits dans
les clubs de la ville et les centres de loisirs,
ni sur d’autres structures qui leur sont
pourtant dédiées tels l’Omja, Tonus ou
Aubervacances-Loisirs
 », explique Joseph
Jude, éducateur et coordinateur de ce
dispositif.

Le principe est simple. Les neuf éducateurs
sportifs se répartissent le matin dans
les quartiers. Ils vont à la rencontre des
jeunes.
Le contact est souvent facilité parce
que les uns et les autres se connaissent, les premiers intervenant durant
le temps scolaire.
Ceux-ci
leur proposent de se retrouver
l’après-midi sur trois city
stades – rue Hélène Cochennec,
rue du Landy, stade
du Dr Pieyre – affectés au
dispositif ou sur les gymnases voisins.

Là,
auront été installés tous les équipements et
matériels nécessaires à une pratique sportive
collective dans des conditions optimales,
et sous leur encadrement.

C’est gratuit,
sans inscription, ni engagement.

Découvrir des pratiques
et des équipements

Les intéressés adorent. Après la première
journée, il leur est demandé de revenir le
lendemain avec une décharge parentale.

A raison d’une cinquantaine de participants
par jour et par équipement, les animations
de City sport ont fait mouche.
Beau temps ou pas.
Et pas forcément là
où les éducateurs sportifs l’attendaient
comme, par exemple, avec le succès de
l’activité sarbacane.

«  L’objectif recherché est, non seulement de faire pratiquer du
sport aux jeunes, mais également de leur
présenter les différentes structures qui existent
à leur intention sur la ville, et d’essayer
de les y orienter en douceur
 », ajoute
l’éducateur sportif.
« Les filles ont toute
leur place dans ce dispositif où elles sont
particulièrement bien représentées. Sur
le City stade de la rue Cochennec, par
exemple, elles composaient cet automne
presque un tiers des effectifs
 ».

Cette année, le futsal, la sarbacane et la
course d’orientation ont fait leurs apparitions.
Prochains rendez-vous sur les terrains
au cours des vacances de février.

Frédéric Lombard

Service des sports
31 rue Bernard et Mazoyer.
Tél. : 01.43.52.22.42