Contenu

Nouveaux rythmes : un mois après

C’était la nouveauté de cette rentrée, les nouveaux rythmes scolaires sont entrés en vigueur
pour les 9 000 enfants de maternelle et d’élémentaire avec des ateliers deux après-midi
par semaine et classe le mercredi matin. Un mois après, où en est-on ?

C’était la nouveauté de cette rentrée, les nouveaux rythmes scolaires sont entrés en vigueur
pour les 9 000 enfants de maternelle et d’élémentaire avec des ateliers deux après-midi
par semaine et classe le mercredi matin. Un mois après, où en est-on ?

Téléchargez la plaquette sur la réforme des rythmes scolaires à Aubervilliers (format pdf - 623.9 ko - 29/08/2013)
Joachim est content. Chaque mardi à
14 h 30, il devient un petit d’Artagnan.
Epée en main et pour 1 h 30, le voilà
ferraillant au sein d’un atelier périscolaire
d’initiation à l’escrime.
Pour son petit
frère, en CP, sa maman Lisia est moins
convaincue.
« Je n’ai pas encore vraiment
compris ce qu’il faisait et ça a l’air de changer
à chaque fois.
 »

L’organisation pratique des ateliers périscolaires

Un mois après, où en est-on exactement
de la mise en place des nouveaux rythmes
scolaires ?
Comme annoncé par la Ville, si
les créneaux étaient définis dès la rentrée,
1 h 30 d’activité périscolaire les aprèsmidi
des lundis et des jeudis, pour la moitié
des écoles, et les mardis et les vendredis
pour l’autre moitié, le contenu et
l’organisation pratique de ces ateliers a mis
plus du temps à se dessiner.
« Nous avions
prévenu qu’il nous faudrait un bon mois
pour déployer l’ensemble du dispositif
 »,
explique Daniel Garnier, l’adjoint au maire
délégué à l’Enseignement.

Avec plus d’un millier de séances hebdomadaires
à organiser, on comprendra qu’il
faille un peu de temps. « Les recrutements
d’animateurs pour
compléter les équipes déjà existantes
ont été faits et les 72 associations
retenues pour assurer
les ateliers thématisés sont désormais
en place.
 »
Selon la mairie
et après pointage, dans 80 %
des écoles maternelles et 60 %
des écoles élémentaires, les rythmes
ont pris leur rythme (voir
p.9).
Du coup, près des deux tiers
des enfants qui, auparavant,
n’avait aucune activité en plus de
l’école ont désormais accès à des
animations sportives, culturelles
et artistiques.

Pour autant, il y a aussi des choses
à réajuster. Grogne chez les animateurs (des négociations sociales ont été engagées depuis) et journée de grève
dans le corps enseignant, les nouveaux
rythmes n’ont pas encore atteint leur vitesse
de croisière.
En l’occurrence, Aubervilliers
ne fait pas exception, et la réforme
nationale dans son application
suscite son lot de difficultés, la presse s’en
est faite l’écho.

Pour ce qui concerne la situation locale,
c’est le manque de locaux qui reste le principal
point noir.
Ayant mobilisé toutes
ses salles spécialisées ou disponibles (gymnases,
médiathèques, etc.), il lui faut aussi
récupérer, comme dans les autres villes,
des classes vides aux heures des ateliers
pour accueillir tous les enfants dans de
bonnes conditions.
Mais ce choix est difficile
à faire partager par les enseignants.
Pour eux, une classe n’a rien d’une salle
polyvalente, il y a sa disposition à respecter,
le matériel qui y est affecté, etc.

Une charte de bon usage pour l’occupation des classes

La Ville dit avoir entendu le message. D’où
une charte qui vient d’être élaborée pour
définir clairement les conditions d’occupation des classes.
D’où aussi l’achat de
rangements séparés pour ce qui relève de
la classe et du périscolaire.
Cela suffira-t-il à trouver un terrain de
conciliation ?
Si l’Etat a son rôle à jouer
pour que la réforme s’applique dans les
meilleures conditions, la Mairie souhaite
également être le plus disponible possible
pour ce dialogue.

Dans les ajustements prévus figure également
le renforcement de la sécurité concernant
les sorties d’école.
Autre correctif à faire, assurer un meilleur
lien avec les parents pour qu’ils soient tenus
régulièrement au courant de ce que font
leurs enfants.
Outre le rôle des directeurscoordonnateurs
à promouvoir en la matière,
une information trimestrielle sur le
contenu des ateliers par école sera distribuée
(la première avant les vacances d’automne)
et un questionnaire-bilan d’étape
sera soumis aux parents à l’issue du premier
trimestre.

Le cap étant maintenu et l’intérêt profond
de la réforme au bénéfice des enfants pas
mis en cause, pour la Ville l’objectif est de
tenir son calendrier annoncé.
Avec un dispositif
rodé à la rentrée de la Toussaint.

Grégory Paoli
Le 3 octobre 2013

Toutes les informations sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Aubervilliers (horaires, conditions pratiques, activités) sur le site internet spécialement mis en place http://rythmesscolaires.aubervilliers.fr/