Contenu

Le gazon nouveau est arrivé

La petite histoire retiendra que le 11
novembre 2013 l’équipe réserve du
Football club municipal d’Aubervilliers
(FCMA) a joué le premier match
officiel du club sur la nouvelle pelouse
synthétique du stade André Karman.

La petite histoire retiendra que le 11
novembre 2013 l’équipe réserve du
Football club municipal d’Aubervilliers
(FCMA) a joué le premier match
officiel du club sur la nouvelle pelouse
synthétique du stade André Karman.

Mais
l’essentiel pour les footballeurs est d’avoir
retrouvé leurs pénates après un début de
saison nomade à La Courneuve, dû aux
travaux de changement de surface.

Cette évolution culturelle comble leurs
voisins de l’Association sportive de la jeunesse
d’Aubervilliers (ASJA) dont la formation
des U 17 dispute elle aussi ses
rencontres sur ce revêtement de dernière
génération.
« C’est la première fois que le
club évolue à domicile sur un terrain
réglementaire, ce qui était indispensable
en championnat national »
, confirme Cyril
Guams
, de l’ASJA. Aucun problème non
plus d’acclimatation.
« Toutes nos équipes
s’entraînent depuis plusieurs années déjà
sur le stade du Dr Pieyre revêtu de gazon
artificiel »
, ajoute-t-il.

Le synthétique supplante le naturel

Du monde amateur aux championnats
professionnels, le gazon artificiel supplante
progressivement les bons vieux brins
d’herbe.
« Passer à la fibre devenait incontournable.
C’était le seul moyen de
multiplier les créneaux d’utilisation par
les clubs et les écoles, sans mettre en péril
la surface de jeu »
, rappelle Martial Byl, directeur
du pôle Jeunesse et Sport.
La classe
foot du lycée d’Alembert devrait même
en profiter et on assiste déjà à un désengorgement
du stade Auguste Delaune.

Pour ces travaux, la participation de la
Ville s’est élevée à plus de 600 000 €, dont
334 000 € ont été consacrés à la pelouse
synthétique et 268 000 € à la réfection
de l’éclairage.
Car les travaux ne se sont
pas cantonnés au raz du gazon. L’éclairage
de l’équipement sportif a également
été changé.

Cependant, précise Martial Byl, « la rénovation
nous a contraints à supprimer
une partie des disciplines de lancer que
pratiquaient les clubs d’athlétisme du
Club olympique d’Aubervilliers et du CMA
Athlétisme »
.
Le gazon new look n’aurait
pas supporté la pointe du projectile ni l’impact
de la fonte. En revanche, les sautoirs
de saut en longueur, de hauteur et de perche
ont été refaits et déplacés. Les tapis de réception
ont été changés.
« Nous ne pourrons
plus lancer le javelot, le disque et le
marteau et c’est bien dommage »
, estime
Suzanne Lopez, du COA.

Néanmoins, elle se console : « La réfection
des sautoirs était nécessaire, et puis on
nous promet l’aménagement d’une nouvelle
aire de lancer du poids au bout de la
ligne droite d’arrivée de la piste ainsi qu’un
couloir d’entraînement »
.
Et ce n’est pas
fini. La Direction municipale des Sports
a concerté les clubs avant d’entamer la réhabilitation
de la piste d’athlétisme.
Ces
travaux, pour lesquels la Ville a déjà obtenu
une participation de la Région, devraient
débuter au mois de juin prochain.

Frédéric Lombard
Le 10 février 2014

FINANCEMENT
- Conseil régional : 256 400 €
- Fédération française de football :
30 000 €
- Conseil général : 240 000 €
- Etat : 240 000 €
- Ville : 600 000 €