Contenu

Le Kung Fu

Les Laboratoire d’Aubervilliers accueille une pièce de théâtre de Dieudonné Niangouna, les 12 et 13 juin 2014, à 20 h.

Le metteur en scène et écrivain congolais Dieudonné Niangouna explore un théâtre de l’urgence au verbe poétique, vif et acéré, emprunt de son histoire personnelle et des conflits qui ont traversé son pays.

À Aubervilliers, il revisite les expériences cinématographiques qui ont marqué son enfance :
« J’ai raconté des films à mes frères, sœurs, grands et petits, à mes cousins, mes tantes, mes oncles, à des amis, à des inconnus, à des vieillards, à des bébés, à des chiens aussi.
J’ai raconté près de deux mille cinq cents films dans ma vie, et sans me fatiguer. Tous les jours de ma vie, entre cinq et seize ans
 ».

Avec Le Kung Fu, Dieudonné Niangouna puise dans les souvenirs liés à son histoire avec le cinéma, celle des blockbusters des années 70 et 80 dans les cinéclubs de Brazzaville au Congo, ou avec son père, grand amateur de films d’auteur.
Avant d’explorer l’imaginaire du théâtre, du texte et de la mise en scène, il y eut donc celui du cinéma, et particulièrement les films de Kung Fu. Le Kung Fu est un concept à travers lequel Dieudonné Niangouna explore sa passion pour le cinéma mais également les histoires personnelles que nous entretenons tous avec le cinéma, quelles que soient la génération et la culture à laquelle nous appartenons.
Sur scène, ce solo met ainsi en jeu son propre récit entrecoupé par la projection des séquences de films tournées avec une vingtaine d’habitants d’Aubervilliers.
Des scènes cultes choisies par les habitants, livrant face à la caméra une représentation d’eux-mêmes joueuse, joyeuse et décalée, dans les rues et les espaces publics d’Aubervilliers.

Les 12 & 13 juin 2014, à 20 h

Les Laboratoires d’Aubervilliers
41 rue Lécuyer
93300 Aubervilliers
Tél. : +33 (0)1 53 56 15 90