Contenu

Escrime, objectif Rio

Après un début de saison canon, les fleurettistes d’Aubervilliers ne baissent pas la garde
quand débuteront, au printemps, les tournois qualificatifs des Jeux de Rio de 2016.

Après un début de saison canon, les fleurettistes d’Aubervilliers ne baissent pas la garde
quand débuteront, au printemps, les tournois qualificatifs des Jeux de Rio de 2016.

Dream team, terme anglais qui désignait
l’équipe de basketball des
USA aux jeux Olympiques de
Barcelone en 1992.
Depuis, la formule a
fait flores dans le football et chez les handballeurs
tricolores.
Et si – en extrapolant
à peine – le terme s’appliquait désormais
aux fleurettistes du CMA ?

Dans deux
mois débutera la première des quinze
étapes du circuit de la Coupe du Monde.
Jusqu’en avril 2016, il servira de support
de qualification individuelle pour les jeux
Olympiques de 2016.
Jusqu’à sept de ses
représentants hommes et femmes sont
en piste.

Des chances d’être qualifiés
pour les Jeux 2016

Quatre d’entre eux, au moins, ont les chances
les plus sérieuses d’y parvenir. C’est
dire si le niveau sportif de l’escrime locale
n’a jamais été aussi élevé et concentré.

Chez les filles, le CMA sextuple champion
de France par équipe – record inégalé
de 2001 et 2006 – s’appuiera encore sur
Arianna Errigo. « L’extra-terrestre » – son
surnom – italienne déjà médaillée d’or
aux Jeux de Londres en 2012, double
championne du monde en titre et numéro
une mondiale actuelle, a remporté en toute
simplicité les trois premières épreuves de la Coupe du Monde.

Pour elle, la qualification
aux Jeux ne devrait être qu’une formalité.
L’internationale française, Anita
Blaze, 3e en Coupe du Monde, poursuit
le même objectif. L’espoir Théodora Fosse
croit également en son étoile.

Un poids lourd égyptien
rejoint le club

Quant aux garçons, quatre de ses tireurs sont
en lice pour l’Amérique du Sud.
Ghislain
Perrier sous les couleurs du Brésil, Roman
Djitli celles de l’Algérie et Guillaume Pitta
avec l’équipe de France fourbissent leurs
armes également.

Ces fidèles du CMA ont
été rejoints cette saison par un poids lourd
égyptien. Alaaeldin Abouelkassem est le
premier escrimeur africain médaillé olympique.
C’était de l’argent en 2012 à Londres.

Depuis, le champion de 23 ans rêve à
l’or et a rallié Aubervilliers pour deux ans.
Il s’y est installé. « J’ai fait un choix sportif
et humain dans un club doté de magnifiques
installations et où plusieurs de
ses tireurs poursuivent le même objectif
que moi, et c’est très stimulant
 », explique-
t-il. « C’est lui qui nous a sollicités,
ce qui est flatteur et qui démontre la
notoriété de notre escrime
 », confirme
Olivier Belnoue, le maître d’arme.
Cerise sur le gâteau, le mercredi soir une brochette d’internationaux vient s’entraîner
à Aubervilliers. De quoi affûter encore les
fleurettistes.

Avec sa nouvelle recrue d’Egypte, Olivier
Belnoue boit du petit lait. « C’est la première
fois que nous avons autant de qualifiables
pour les Jeux
 », assure-t-il.
Paré à
l’assaut, le club d’Aubervilliers ne s’est sans
doute jamais senti aussi costaud et serein
qu’en 2015.
Mais il mesure les enjeux, engagé
sur deux fronts. « Il y a les qualifications
olympiques, mais aussi les titres de
champion de France de D1 par équipe à
conquérir en mai prochain, chez les dames
et chez les hommes »
.

Les garçons ont une
revanche à prendre.
Ils avaient été éliminés
de la compétition en quart de finale, en
2013. La même année, l’équipe féminine
avait été vice-championne de France. Elle
peut viser un septième titre avec Wassila
Redouane-Saïd-Guerni dans ses rangs.

Signalons que son équipe réserve est déjà championne de France en D2 et veut
conserver son bien.
Mais il y a un caillou dans la chaussure du
CMA Escrime.
« La surenchère des compétitions
nous coûte de plus en plus cher
alors que notre budget n’évolue pas. Nous
sommes un club riche en qualité de tireurs,
mais avec des moyens financiers limités
 », rappelle-t-il. Si la notoriété ne
suffit pas à résoudre ses soucis pécuniaires,
elle permet assurément au club de faire
briller le nom de sa ville sur les pistes d’escrime
du monde entier.

Frédéric Lombard

Salle d’escrime
65 rue des Cités.
Tél. : 01.48.39.30.05