Contenu

Devoir de mémoires

Commémoration du 17 octobre 1961. la municipalité
et l’association 93 au coeur de la
République convient la population à des
cérémonies du souvenir
puis à des échanges
et débats autour de
cette journée funeste.

Le 17 octobre 1961, des centaines
d’Algériens manifestent pacifiquement
contre le couvre-feu qui les
vise depuis le 5 octobre.
La répression et
la réponse policières, organisées par le
préfet de police de la Seine, Maurice
Papon, seront terribles et donneront lieu
à un massacre.
Des dizaines d’Algériens,
peut-être entre 150 et 200, sont exécutés.
Certains corps sont retrouvés dans la Seine.
Pendant plusieurs décennies, la mémoire
de cet épisode majeur de la guerre d’Algérie
sera occultée.

Aujourd’hui encore, on ignore le nombre
exact de morts, certains resteront à jamais
« disparus ».
En leur hommage, la municipalité
et l’association 93 au coeur de la
République convient la population à des
cérémonies du souvenir
puis à des échanges
et débats autour de
cette journée funeste.
Comme chaque année,
le Conseil local des
jeunes contribuera à ce
devoir de mémoire à
travers des lectures, des
textes et des récits inspirés
de cet événement
tragique.

M. D.
Le 1er octobre 2014

COMMÉMORATION

Vendredi 17 octobre
- 11 h à 11 h 45 : allocutions diverses,
dépôt de gerbes et lancer de fleurs
dans le canal
Passerelle de la Fraternité
Accès par la rue Lounès Matoub

- 20 h 30 : projection et rencontre autour d’un
documentaire inédit, Octobre à Paris,
réalisé par Jacques Panijel, à l’initiative de
l’association 93 au coeur de la République.
Soirée suivie d’un débat avec l’historien
Gilles Manceron.
Entrée : 4,50 €, sur réservation
Cinéma Le Studio
Rue Edouard Poisson. Tél. : 09.61.21.68.25

Samedi 18 octobre
- 19 h : soirée hommage organisée par le
93 au coeur de la République et le Conseil
local des jeunes qui proposera au public
de réagir à partir d’un théâtre forum
interprété par ses membres.
Entrée libre
Espace Renaudie
30 rue Lopez et Jules Martin.
Tél. : 06.10.21.95.73

jpg - 106.7 ko