Contenu

Dessiner le monde

Avec les rencontres Mag’Image, du 12 octobre au 17 novembre, Le Studio prouve encore
une fois qu’on peut parler de tout – mais vraiment de tout – avec le dessin animé.

Rita aime Chico, et Chico aime Rita.
Lui est pianiste, elle, chanteuse. Sur
fond de jazz, jalousie et succès inégaux
vont causer bien des déboires à leur
idylle…
Cette histoire pour les grands, c’est
un dessin animé ! Il sera projeté au Studio
lors des rencontres Mag’Image, comme
plus d’une vingtaine d’autres perles de l’animation,
des plus oniriques aux plus documentaires.

Du 12 octobre au 17 novembre,
avec sa 5e édition, Le Studio montre
encore que les dessins animés savent raconter,
avec force et finesse, toutes les émotions,
toutes les situations.

Pendant un mois, les créations les plus marquantes,
sur le thème de la musique et de la
peinture, seront projetées. On pourra s’attendrir
avec Les Aristochats, production
Disney sortie en 1971.
Vibrer avecLe Conte
de la princesse Kaguya, d’Isao Takahata
(2014) qui illustre l’un des textes fondateurs
de la littérature japonaise. Rêver avec
Le Tableau, du français Jean-François Laguionie
(2011).
Dessins et prises de vues
réelles mêlés, on y découvre les péripéties
des personnages d’un tableau inachevé,
sortis de l’oeuvre pour retrouver le peintre !
Présent au Studio le 12 octobre (à 13 h 45),
le père du célèbre Kirikou ne sera quant
à lui pas surgi de l’écran. Michel Ocelot, auteur bien réel des savoureuses et philosophiques
aventures du garçon « petit mais
vaillant
 », viendra échanger avec le public.
Un autre de ses films, Azur et Asmar, sera
projeté (partenariat Villes des Musiques
du Monde).
De l’Afrique aux lignes de front
de la Première Guerre mondiale

Autre temps fort, le 14 octobre à 14 h. Ce
sera l’avant-première d’Adama, l’histoire
d’un petit garçon qui, en 1916, quitte son
village d’Afrique de l’Ouest à la recherche
de son frère, traversant terres et mers jusqu’à
se heurter aux lignes de front de la
Première Guerre mondiale...
Une séance à
ne pas louper, où seront présentées les Capsules
du film d’animation, initiative de la
direction municipale des Affaires culturelles
avec l’Atelier Kuso.
Soit des ateliers de
réalisation de films d’animation toute l’année,
dans toutes les Maisons de l’Enfance.
Quant aux jeunes talents confirmés – et
plus âgés – de la ville, ils auront aussi leur
soirée, le 28 octobre à 18 h. A l’occasion de
la Journée mondiale du cinéma d’animation,
une rencontre festive mettra à l’honneur
leurs inventives créations.

Naï Asmar
Le 5 octobre 2015

MAG’IMAGE

Du 12 octobre au 17 novembre
Le Studio, 2 rue Edouard Poisson.
Réservation conseillée au
09.61.21.68.25
Programme complet sur
www.lestudio-aubervilliers.fr