Contenu

Des parrains pour les diplômés

L’association Nos Quartiers ont des Talents a mis en place un dispositif de parrainage des jeunes diplômés issus des quartiers populaires. Des Albertivillariens en ont déjà profité. Présentation publique de cette démarche le 13 octobre à 17 h en mairie dans le cadre des Mois de l’emploi.

L’association Nos Quartiers ont des Talents a mis en place un dispositif de parrainage des jeunes diplômés issus des quartiers populaires. Des Albertivillariens en ont déjà profité. Présentation publique de cette démarche le 13 octobre à 17 h en mairie dans le cadre des Mois de l’emploi.

L’association nationale "nos Quartiers ont des Talents" met en relation des jeunes diplômés des quartiers populaires et des grandes entreprises. La Ville d’Aubervilliers a passé une convention avec cette association pour que ce dispositif puisse bénéficier à des jeunes de la commune. Cette présentation publique est destinée à ce public engagé dans des études supérieures (déjà confirmées ou juste commencées) et aux entreprises du territoire intéressées à repérer les nouveaux talents.

Pour l’occasion, aubervilliers.fr republie un article de ce printemps qui expliquait le travail mené par l’association.


Impitoyable le marché de l’emploi… aux
écueils traditionnels qui jalonnent la quête
du postulant, viennent se rajouter ceux
de l’origine sociale et, disons-le car cela va
souvent ensemble, de la discrimination selon
le lieu de résidence.
Ainsi, quand bien même
l’on peut faire valoir un bac + 4, le chemin vers
le CDI se révèle long et incertain…
Fehmi Kraiem a pu trouver un raccourci.
« Grâce à Nos Quartiers ont des Talents, j’ai
pu apprendre à utiliser le réseau des autres
pour pouvoir trouver un emploi. L’association
m’a mis en contact avec un cadre supérieur
du coeur de métier que je visais
 », explique
le jeune homme.
Albertivillarien et
ayant tout récemment obtenu son diplôme
d’avocat, Fehmi pensait maîtriser toutes les ficelles
pour décrocher un poste, notamment
en multipliant les candidatures spontanées.
Las, les réponses se font standard…

Mais
l’apport de Nos Quartiers lui aura permis
d’accélérer le mouvement : « J’ai été ainsi
parrainé par une juriste d’entreprise qui m’a
fait un topo précis du marché tout en m’incitant
à user des réseaux sociaux. Elle m’a
clairement démontré que je n’avais pas tout
essayé
 ».
En tout et pour tout, les recherches du jeune
homme auront duré 6 mois et il trouvera à s’employer 2 mois après
avoir rencontré sa marraine,
c’était en avril 2010
dernier…

Depuis 2010 donc, Aubervilliers
souscrit au dispositif
de l’association pour
le plus grand bénéfice de
ces jeunes diplômés de
moins de 30 ans, et à partir
de bac + 4 : « Elle mène
un travail sérieux, peut se
targuer d’un rayonnement
national et compte des entreprises
telles qu’IBM, Lagardère,
Total ou LVMH
parmi ses adhérents et partenaires

 », se réjouit Brahim
Hedjem
, maire-adjoint
en charge de l’Emploi et de la formation.
« Nous mettons les jeunes en relation avec un
parrain qui évolue dans le secteur d’activité
visé.
C’est un professionnel expérimenté, en
activité, au fait de la réalité actuelle du marché.
L’objectif, c’est d’accompagner la recherche,
de redéfinir le projet professionnel
du jeune pour le mettre en valeur, cela jusqu’à
l’obtention d’un emploi à la hauteur de
ses compétences et de son niveau d’études
 », explique Sabrina Abchiche, chargée de communication
à Nos Quartiers ont des Talents.
Alors ? « 75 % des jeunes parrainés ont trouvé
un emploi », reprend-on à l’association. Les
bac + 4 n’ont plus qu’à s’inscrire sur son site
Internet…

Eric Guignet
Le 30 mai 2011

NOS QUARTIERS ONT DES TALENTS
Inscription gratuite sur
www.nosquartiers-talents.com