Contenu

Comprendre la propagande audiovisuelle de l’Etat islamique

Des chercheurs décryptent l’actualité lors de la prochaine Conférence Campus Condorcet, le lundi 14 décembre au Théâtre de la Commune.

Créer le buzz, intimider, envahir les
esprits… La production vidéo de
l’Etat islamique utilise de nombreuses
techniques cinématographiques
pour suggérer puissance et capacité de
nuire.
Sur ce « front » audiovisuel, ainsi
qu’ils le qualifient, deux chercheurs en
science politique et sociologie porteront
leur analyse, le 14 décembre, dans le cadre
des conférences du Campus Condorcet.

Farhad Khosrokhavar et Cécile Boëx, respectivement
directeur d’études et maître de
conférences à l’EHESS (Ecole des Hautes
Etudes en sciences sociales), tenteront de
donner des clés au grand public pour gagner
en distance vis-à-vis de ces vidéos
qui visent à avoir un impact sur nous.

Comment le traitement de l’image et la
mise en récit, aussi appelé « storytelling »
s’intègrent dans un schéma stratégique ?
Ils tenteront d’y répondre, en s’appuyant
sur leurs travaux concernant le processus
de radicalisation des jeunes et l’usage de
techniques vidéo à des fins guerrières et politiques.
Plus encore, ils identifieront sur
ces écrans une figure terriblement d’actualité,
celle du martyre, fort utile aux donneurs
d’ordre car en capacité de procurer
un certain bénéfice à des jeunes radicalisés.
Selon eux, cette figure d’anti-héros, faisant de la haine de la société la raison de
son combat meurtrier, y est transformée…
en star, à l’aide, toujours, des codes de
l’industrie du divertissement du monde
occidental tant décrié.

Naï asmar
Le 2 décembre 2015

Le nouveau « front » audiovisuel de L’islam radical :
La banalisation du martyre

Lundi 14 décembre, à 19 h
Théâtre La Commune
2 rue Edouard Poisson.
Entrée libre sur réservation obligatoire au
01.48.39.51.93
Plus d’infos : www.campus-condorcet.fr