Contenu

Complètement Felipe l’artiste !

Le Grand Bouillon expose Felipe Vincenot du 6 novembre au 3 décembre 2015.

Le Grand Bouillon expose Felipe Vincenot du 6 novembre au 3 décembre 2015.

C’était il y a quelque temps maintenant
qu’on découvrit le travail de
Felipe Vincenot, mais le souvenir
en reste intact.
Imaginez
une peinturecollage
vive et
brute, et qui
vous saute littéralement
à
la gueule pour
vous pénétrer
au plus profond
de l’âme.
Confronté à
ces fragments
d’affiches ,
tranches de vie
rapportées et
intégrées dans
des compositions sensibles – hommes, silhouettes et
têtes de taureaux prêts à jaillir hors de leurs
cadres – l’on sortit de ça complètement
Felipe !
« Je travaille depuis 3 ans avec du collage,
des affiches chopées dans la rue, dans le
métro.
Je ne peux me balader en ville sans
collecter quelque chose. C’est très impulsif
et, souvent, je n’en prends qu’un morceau
 »,
sourit l’artiste.

Albertivillarien d’origine espagnole, Felipe
peint et crée depuis 25 ans après un
cursus – les Beaux-Arts à Nancy – abandonné
en cours de route.
Bohème, évoluant
dans l’univers des squats, il atterrit à Paris
et se fera bientôt connaître par les galeristes,
séduits par son inspiration entre arts premiers,
graffitis et violence du monde : « La
mort est là, bien présente dans ma peinture
qui est aussi très colorée et très gaie.
Les impressions qu’elle suscite peuvent se révéler très contrastées, entre noirceur et, au
contraire, extrême vivacité.
 »

La vie, la mort, il y a également beaucoup
d’Espagne là-dedans. Si bien que le café
culturel Grand Bouillon a eu l’excellente
idée de programmer Felipe Vincenot quatre
semaines durant, l’occasion de découvrir
une dizaine d’oeuvres inédites.

Eric Guignet
Le 4 novembre 2015