Contenu

Aubervilliers, c’est 82 500 s’il te plaît !

Décalage entre le nombre d’habitants estimé par l’Insee et la population réelle.

Décalage entre le nombre d’habitants estimé par l’Insee et la population réelle.

Les bons comptes font les bons amis
à ce qu’il paraît… et pourtant : selon
les données publiées au 1er janvier
2016 par l’Insee (Institut national de la statistique
et des études économiques), la population
totale légale de notre commune
se situe à 78 129 habitants.

Cependant, l’Observatoire de la société
locale d’Aubervilliers a procédé à une expertise
large du Répertoire d’immeubles
localisés (RIL) au cours des mois de juin et
de juillet 2015, une étude qui a ainsi permis
de dénombrer 1 877 nouvelles constructions
et 375 logements non répertoriés dans
le parc ancien : « Environ 4 500 personnes
sont issues de ces 1 877 nouvelles constructions,
livrées fin 2014 et en 2015, et habitent
bel et bien la ville. En ce qui concerne
les 375 logements du parc ancien, l’on estime
qu’elles correspondent à un apport
d’environ 900 personnes
 », pose-t-on du
côté de l’Observatoire.

En clair, l’on sait donc que ce sont là 5 400
personnes qui ne figurent pas dans le calcul
de l’Insee : « Alors que la population d’Aubervilliers
augmente, le montant des dotations
de l’Etat, calculé sur la base du nombre
d’habitants, continue de baisser de façon
drastique et ne correspond pas à la réalité socio-démographique
de la ville ni aux besoins
de sa population
, constate-t-on à la municipalité.
Cette population de 5 400 personnes
est déjà présente sur la ville et nécessite des
équipements, des places dans les écoles notamment.
La Ville doit construire une école
tous les deux ans (14 ouvertures de classes en 2015) et cette tendance semble se confirmer
dans les années à venir.
 »

La Ville a logiquement sollicité l’ajout de
ces laissés-pour-compte à un nouveau chiffrage
et, de fait, une procédure spéciale y
pourvoira en intégrant 375 logements supplémentaires
du parc ancien dans le calcul
de la population au 1er janvier 2017…
En revanche,
les 4 500 habitants des nouvelles
constructions se trouvent exclus de l’estimation
de la population légale jusqu’au
1er janvier 2018.

Selon la méthodologie du calcul de la population,définie par la loi, les habitants de ces nouvelles constructions ne seront pris
en compte qu’en 2018.
En effet, pour estimer
la population légale, l’Insee multipliera
le nombre moyen des logements de l’année
2014 et 2015 par le nombre moyen des
personnes par ménage.
La municipalité a décidé de rendre officiel
le chiffre de 82 500 habitants et s’attache,
dès à présent, à le mentionner sur l’ensemble
de ses documents.

Eric Guignet
Le 3 février 2016