Contenu

A la clé, un boulot ?

Des formations qui répondent aux besoins des entreprises.

Son stage pratique, Mohammed l’a dégotté
en rentrant chez lui. «  Je suis passé
devant une enseigne de peinture et
je me suis présenté
 », raconte l’Albertivillarien,
ancien comptable de 45 ans, en reconversion
dans la vente de produits de
bricolage.

En septembre, il avait intégré une
formation ciblée de 400 heures au Centre
national des Arts et Métiers (Cnam) de
Saint-Denis, avec une partie théorique et
une autre en entreprise.
Soit une des dix formations
ponctuelles montées ces derniers
mois sur le territoire de Plaine Commune de
manière à soutenir l’embauche locale.

Vingt métiers identifiés

« Le paradoxe est énorme, juge André Joachim,
vice-président en charge de l’Emploi
et de l’insertion à Plaine Commune.
Notre territoire, très dynamique, attire de grandes
entreprises, et compte 180 000 postes pour
410 000 habitants. Or le taux de chômage
est élevé, atteignant 35 % chez les jeunes
contre 20 % en Ile-de-France
 ».

La cause
de ce décalage ? Une population pas assez
qualifiée, avec 36 % de non diplômés contre
8 % sur la région.
D’où la démarche d’anticipation initiée par la Communauté d’agglomération.
En 2012,
une étude menée auprès
des entreprises a
identifié vingt métiers
pour lesquels l’offre de
compétence serait insuffisante
à moyen terme.

Que ce soit dans la
construction – chantiers des sièges de SFR
à Saint-Denis, Veolia à Aubervilliers… –, le
commerce, la maintenance informatique ou
l’installation de réseaux câblés et de fibre
optique.

Sur la base de ces besoins, des sessions de
formations ont été conçues avec le Cnam
de Saint-Denis, le Greta MTI d’Aubervilliers,
l’Afpa de Stains…
Des financements
ont été trouvés auprès de la Région, du
Fonds social européen, de Pôle Emploi,
d’organismes collecteurs pour la formation
continue.
En 2014, 130 stagiaires ont été
accueillis, d’âges et profils différents, mais
tous chômeurs. Certaines sessions sont encore
en cours, mais « sur les 32 stagiaires
ayant terminé leur formation début décembre,
18 ont trouvé un emploi derrière
 »,
calcule le service Emploi et insertion de
Plaine Commune.

Trois d’entre eux ont rejoint le gros chantier
Veolia à la porte d’Aubervilliers, en
contrat d’alternance. « Leur formation avait
été élaborée sur la base des besoins précis
de l’entreprise de construction
 », explique
Romain Ronfort, de la Maison de l’Emploi
à Aubervilliers.

L’expérience sera renouvelée en 2015, avec
six nouvelles sessions en préparation, dans
différents domaines de compétences. Quant
à Mohammed, une fois bouclée sa formation
de vendeur spécialisé, c’est « confiant » qu’il
recherchera un job durable auprès des enseignes
de bricolage du territoire.

Naï Asmar


MAISON DE L’EMPLOI
62 avenue de la République.
Tél. : 01.71.86.35.36