Contenu

Le Collectif Grapus au Bröhan Museum de Berlin cet été

publié le 8 juin 2018

Le Bröhan Museum de Berlin accueille une exposition autour de l’œuvre de Grapus du 5 juillet au 3 octobre 2018. A l’occasion des 50 ans de mai 68, le musée propose une double exposition "2 x 1968" pour interroger l’impact du mouvement 68 dans la conception et la mise en page.

Les affiches du collectif, conservées aux Archives municipales d’Aubervilliers ont été sélectionnées par Alex Jordan, Patricia Maline et les commissaires de l’exposition. Sorties et préparées par les Archives municipales en vue de leur voyage pour l’Allemagne. Une société spécialisée dans la régie d’œuvre est venue ce 8 juin emballer les 128 affiches qui seront présentées à Berlin cette été.


Découvrez l’exposition cet été à Berlin

Paris 1968 : La révolte du mouvement étudiant et les protestations du mouvement ouvrier couvrent de larges pans de la société. L’art et le design sont également affectés par leur dynamique. La production d’affiches de masse du mois de mai en est l’une des expression la plus visible. Trois étudiants impliqués dans l’Atelier Populaire, l’atelier d’imprimerie de l’École des Arts Décoratifs de Paris, ont fondé le collectif d’art graphique Grapus. Les fondateurs Pierre Bernard, François Miehe et Gérard Paris-Clavel, en 1974 Jean-Paul Bachollet les rejoint en 1974. En 1976, Alex Jordan, étudiant allemand de Beuys intègre le collectif. Solidarité avec les travailleurs qui protestaient, la critique du capitalisme, les objectifs du mouvement international de la paix et la croyance dans le changement social par la contribution des arts et du design sont au cœur du travail de Grapus. Le collectif rejette la publicité commerciale et travaille principalement pour le Parti communiste, le syndicat CGT, pour les organisations sociales, les municipalités, les institutions culturelles et, après 1981, les ministères. Le groupe rompt avec les repères visuels et crée par l’utilisation des manuscrits, des photos floues, des taches et de divers éléments de collage d’un design très innovant, graphique et sensuel. Au début des années 1990, le collectif se dissout, mais l’imagerie non conventionnelle développée par Grapus se fait encore sentir aujourd’hui.

« Le collectif de graphistes français Grapus » fait partie de la double exposition « 2 x 1968 », organisé par le Musée Bröhan qui porte à l’occasion du 50ème anniversaire de mai 68 un regard sur l’impact de ce mouvement sur la conception et la mise en page dans le mode graphique.

Un catalogue d’exposition sera édité.

Commissaires de l’exposition : Dr. Tobias Hoffmann, Dr. Anna Grosskopf

Exposition au Musée Bröhan de Berlin
Du 5 juillet au 3 octobre 2018
Schlossstraße 1a
14059 Berlin (près du château Charlottenburg)
Allemagne

**********************************************************

Paris 1968 : Die Revolte der Studenten- und die Proteste der Arbeiterbewegung erfasst weite Teile der Gesellschaft. Auch Kunst und Gestaltung werden von ihrer Dynamik ergriffen. Sichtbarster Ausdruck hierfür ist die massenhafte Plakatproduktion ab dem Monat Mai. Drei im Atelier Populaire, der Druckwerkstatt der besetzten Pariser École des Arts Décoratifs involvierte Studenten gründen 1970 das Grafikerkollektiv Grapus. Zu den Gründern Pierre Bernard, François Miehe und Gérard Paris-Clavel gesellt sich 1974 Jean-Paul Bachollet, 1976 kommt der aus Deutschland stammende Beuys-Schüler Alex Jordan dazu. Solidarität mit den protestierenden Arbeitern, Kapitalismuskritik, die Ziele der internationalen Friedensbewegung und der Glaube an sozialen Wandel durch das Mitwirken von Kunst und Gestaltung bestimmen die Arbeit von Grapus. Das Kollektiv lehnt kommerzielle Werbung ab und arbeitet vorrangig für die Kommunistische Partei, die Gewerkschaft CGT, für soziale Organisationen, Kommunen, Kulturinstitutionen und – nach 1981 – auch Ministerien. Dabei bricht die Gruppe mit tradierten Sehgewohnheiten und schafft durch den Einsatz von Handschriften, unscharfen Fotos, Flecken und verschiedensten Collageelementen ein höchst innovatives, sinnliches Grafikdesign. Zu Beginn der 1990er Jahre löst sich das Kollektiv auf, doch die von Grapus entwickelte unkonventionelle Bildsprache wirkt bis heute nach.

„Das französische Grafikerkollektiv Grapus“ ist Teil der Doppelausstellung „2 x 1968“, mit der das Bröhan-Museum im 50. Jubiläumsjahr die Auswirkungen der 68er-Bewegung auf Design und Gestaltung thematisiert.

Zur Ausstellung erscheint eine Publikation.

Kuratoren : Dr. Tobias Hoffmann, Dr. Anna Grosskopf