Contenu

Vélos à protéger

Aubervilliers dispose de dix stations
Vélib’ sur son territoire, un plus
pour la commune et pour relier
Paris facilement. Malheureusement, ça
grince dans le dispositif de vélos en libre service.
La Ville a repris la main pour améliorer les choses.

Aubervilliers dispose de dix stations
Vélib’ sur son territoire, un plus
pour la commune et pour relier
Paris facilement. Malheureusement, ça
grince dans le dispositif de vélos en libre service.

La faute à de trop nombreux vols et actes
de vandalisme qui obligent à fermer, temporairement
mais régulièrement, des stations,
le temps de réparer les bornettes.
Pour les usagers, c’est préjudiciable et décourageant.
Depuis deux ans, cette vague
de prédations a touché tout le nord-est
parisien, arrondissements de Paris inclus.
Comment sauvegarder les Vélib’ ?
Cet été,
et après une réunion publique, la municipalité
a repris la main sur le sujet et s’est
tournée vers la Ville de Paris, Plaine Commune
et la société JCDecaux, concessionnaire
du réseau, pour essayer de trouver
des solutions.
C’est ainsi qu’elle a obtenu
la pose de potelets de sécurité pour toutes
ses stations.

Expérimental, ce système a d’abord été
testé sur les trois sites les plus vandalisés.
Sans complètement empêcher le vol, il s’est
avéré que les potelets le contrariaient suffisamment
pour que cela vaille la peine de
généraliser la mesure.
Ce sera chose réalisée
avant la fin de l’année.

Constat : les arrachages de Vélib’ sont le
plus souvent le fait d’adolescents, voire de
très jeunes adolescents.
Comment stopper
cette pratique qui s’apparente à une mode ?
Pour la municipalité, cela en passera par des
moyens humains sur le terrain.

Faire le tour régulier des stations pour dissuader
les passages à l’acte, cette mission
fera partie de la feuille de route des médiateurs
de jour recrutés au niveau de la Direction
municipale de la Prévention et de la
sécurité pour assurer une présence préventive
dans l’espace public.
Ces six médiateurs
seront en poste courant décembre.

Dernière information concernant les
Vélib’ : située devant la Poste du centreville,
la station principale, qui avait été démontée
au printemps pour laisser la place
au futur arrêt de bus de la ligne 35, va être
réinstallée de l’autre côté de la chaussée, le
long de la place de la Mairie, avec 17 bornettes
à disposition.

Là aussi, pour la fin de l’année.

Gregory Paoli
Le 3 décembre 2013