Contenu

Un quartier en marche

Face à la ZAC du Fort, le quartier Emile Dubois entame sa transformation.

Face à la ZAC du Fort, le quartier Emile Dubois entame sa transformation.

Une fois les pans de béton affaissés,
la pelleteuse a commencé à déblayer.
Le 9 février dernier, une partie
de la barre HLM de l’allée Charles
Grosperrin a été démolie.
Si 53 appartements, dont les ex-locataires
ont été relogés, ont été supprimés ici, un chantier de
construction démarre quelques mètres plus
loin.
Au coin de l’avenue Jean Jaurès et
de la rue Danielle Casanova, la tour Marie
Curie en forme de botte – 57 logements
sur 13 étages, un rez-de-chaussée commercial
– s’apprête à pousser.

Ainsi, face au Fort d’Aubervilliers qui, de terrain en friche
et casse auto, entend devenir un vrai morceau
de ville, la transformation du secteur
Emile Dubois Nord est lancée.
La mission relève de l’OPH (Office public
d’habitat), bailleur social mais aussi aménageur,
propriétaire foncier exclusif de ce
périmètre entre la rue Danielle Casanova, la
barre Grosperrin, le stade Auguste Delaune
et la barre Prual.

Fin 2012, le Conseil municipal
a choisi en effet de s’appuyer sur
l’Office pour créer du logement, des commerces,
de nouvelles voies publiques et un
groupe scolaire d’au moins 20 classes qui
remplacera l’école Angela Davis (5 classes).
«  Nous y décidons des programmes de logements
dans l’optique d’améliorer la mixité,
avec du parc social locatif et de l’accession
à la propriété, y compris sociale pour les
parcours résidentiels
 », précise Bernard
Vincent, président de l’OPH.

Future esplanade autour du supermétro


L’opération porte désormais un nom : Les
marches du Fort. Attendue depuis longtemps,
elle compose en effet avec la nouvelle
donne de l’autre côté de la nationale.
Après plusieurs phases de concertation
sur la base du projet de l’architecte-
urbaniste Philippe
Madec, la ZAC du Fort d’Aubervilliers
doit être créée en
ce premier trimestre 2014.

D’ici 2025, sur ces 33 hectares,
un nouveau quartier et plus
précisément un écoquartier,
sortira de terre. De plus, au
même horizon, une station de
la ligne 15 du futur métro du
Grand Paris devrait ouvrir.
« L’aménagement du secteur
Emile Dubois Nord est devenu
indissociable de celui du
Fort
 », pointe Ugo Lanternier,
maire-adjoint au Logement.
Dans cette optique, « une esplanade
préfigurant l’arrivée
du futur métro est en train d’être créée.
Ceci, par la démolition partielle de Grosperrin,
l’emplacement en retrait de la
tour Marie Curie et, à terme, la démolition
complète du Camembert
 », poursuit-il.
La transformation de la RN2 en boulevard
urbain est également à l’étude.
Pour un passage facilité des piétons vers le site
du Fort qui comprendra plusieurs espaces
verts et lieux publics de détente.

Naï Asmar
Le 5 mars 2014