Contenu

Rencontre citoyenne au collège Rosa Luxemburg



Sollicité par les enseignants, Sofienne Karroumi, maire-adjoint et ancien élève de Jean Moulin, a rencontré des collégiens de Rosa Luxemburg, lundi 15 juin.

Une salve d’applaudissements, une photo de groupe et des remerciements, Sofienne Karroumi se souviendra de sa venue au collège Rosa Luxemburg, le 15 juin.

Les élèves de la 5e D également, et encore plus leur professeur principal Jennifer Bach.
L’enseignante en SVT est à l’origine de la venue du maire-adjoint en charge des Relations intergénérationnelles, pour une intervention à portée pédagogique, civique et citoyenne.
« Notre classe avait connu plusieurs incidents au cours de l’année. J’ai pensé qu’une personnalité extérieure, qui leur parlerait de son expérience personnelle et de son parcours professionnel méritant, pourrait insuffler une dynamique à mes élèves » explique la professeure.
Elle s’était appuyée sur une expérience similaire positive qui s’était déroulée l’automne dernier dans la classe de 4e d’un collègue.

« Faites confiance à l’école »

Sofienne Karroumi a mis tout son cœur dans cet exercice. Durant deux heures, l’élu ceint de son écharpe tricolore s’est adressé aux élèves sur un ton enjoué, décontracté, communicatif, toujours bienveillant.
Le juriste de 24 ans qui fut collégien à Jean Moulin, a mis en évidence la proximité de sa trajectoire géographique, scolaire et sociale avec son auditoire. Une douzaine de thèmes ont été abordés parmi lesquels l’école, les valeurs de la République, les études, la liberté d’expression, la religion, le racisme.
« Votre réussite est faite de tout ce qui vous compose, alors soyez fiers d’être ce que vous êtes, respectez-vous, respectez les adultes et faites confiance à l’école car vos professeurs sont là pour vous aider à réussir » leur a-t-il affirmé. _ « J’ai trouvé ce qu’il a dit très intéressant et ça fait réfléchir » a confié Ines à l’issue de la rencontre.
« J’espère que cette belle matinée restera dans la mémoire de mes élèves et qu’ils sauront s’en servir plus tard » a ajouté la professeure.
Quant à Sofienne Karroumi, si c’était à refaire ? « Je reviendrais sans hésiter, ces rencontres sont bien plus efficaces que des discours lénifiants ». Rendez-vous à la rentrée prochaine ?

Frédéric Lombard
Photos : Willy Vainqueur
Le 17 juin 2015