Contenu

Quatre classes supplémentaires

La nouvelle école Malala-Yousafzai complète le groupe scolaire intercomunal Casarès-Doisneau.

Ils en ont fait des allers-retours, ces écoliers
du Landy ! Jusqu’à juin, une centaine
étaient conduits chaque jour par
navette aux écoles du centre-ville, faute de
place dans le groupe scolaire intercommunal Casarès-Doisneau.
Pour qu’ils soient
enfin scolarisés près de chez eux, une petite
école élémentaire ouvre ses portes rue
Henri Murger.

L’école porte fièrement le nom de Malala
Yousafzai, jeune Pakistanaise auteur, dès
11 ans, d’un blog en ourdou pour raconter
sa vie d’écolière dans le climat de violence
instauré par les talibans.
Depuis, malgré une
tentative d’assassinat où elle fut grièvement
blessée, elle milite inlassablement à travers
le monde. Devenue symbole de la lutte pour
l’accès à l’éducation par tous, elle a reçu le
Nobel de la Paix, à 17 ans !

Une belle détermination dont ont également
fait preuve, à un autre niveau, la municipalité et les parents qui ont défendu le
projet de nouvelle école. Un local vide privé
a été identifié face au groupe scolaire Casarès-
Doisneau et pris en location par la Ville,
qui y a aménagé cinq classes, deux salles
des professeurs et une petite cour.

Tandis
qu’un accord permet aux enfants d’accéder
à la cantine et au centre de loisirs voisins.
Résultat, quatre classes sur les cinq ouvrent
à cette rentrée tandis que, autre bonne nouvelle,
les maternels d’Aubervilliers bénéficient
d’une classe en plus dans le groupe
scolaire Casarès-Doisneau.
Pour le service
Enseignement, « toutes les fratries qui le
souhaitaient ont été réunies
 ».

Naï Asmar
Le 2 septembre 2015