Contenu

Les salariés de Veolia se préparent à emménager

Encore quelque mois de travaux et les 2 000 salariés de Veolia, actuellement dispersés en région parisienne, pourront emménager Porte d’Aubervilliers.

Son squelette de béton, surmonté de
trois hautes grues, vient d’être terminé
face au centre commercial Le Millénaire.
Encore quelques mois de second
oeuvre, et le siège du groupe Veolia sera prêt
à accueillir ses nouveaux locataires. Près de
2 000 salariés, actuellement aux sièges ouest parisiens
de la multinationale de l’eau, la
propreté et l’énergie, y seront regroupés d’ici
fin 2016. Si Veolia compte diviser son loyer
presque par deux – plus de 18 millions d’euros
d’économies par an selon le groupe –,
le personnel, lui, est plus réticent.

« Le siège de Veolia Eau, ex-Compagnie
générale des eaux, était situé à Paris 8e depuis 1878 ! Les autres secteurs sont depuis
plus de quinze ans dans le 16e et à
Nanterre. Et, disons-le, la Seine-Saint-
Denis pâtit d’une image défavorable
 »,
concède Helman le Pas de Sécheval, secrétaire
général du groupe. Même si les salariés
avaient voté au départ pour le site d’Aubervilliers,
alors en concurrence avec Saint-
Denis et Saint-Ouen, « ils ont des inquiétudes
relatives à la sécurité
 », précise-t-il.

Face à ces représentations, la transition s’accompagne
donc d’actions de communication.
Pour parler de la réalité du territoire et
dans un objectif d’apaisement, la commissaire
Fabienne Azalbert s’est même rendue fin juin chez Veolia.
Elle y a échangé avec
les salariés réunis, leur a donné éléments
chiffrés et conseils pragmatiques. « Ce jour là,
une des surprises est venue de l’assemblée.
Plusieurs habitants d’Aubervilliers et des
zones limitrophes se sont levés pour défendre
leur quartier, face aux inquiétudes des
collègues. De bons ambassadeurs !
 » se souvient
Helman le Pas de Sécheval.

L’autre réticence porte sur le temps de transport,
souvent allongé. Les arrivants bénéficieront
toutefois des navettes mises en place
par Icade, propriétaire du bâtiment et du
parc du Millénaire, pour rejoindre les transports
en commun. La possibilité de télétravail
et la flexibilité des horaires sont également
en discussion.

« A terme, certains
salariés viendront probablement habiter
plus près, notamment à l’occasion d’un
changement de configuration familiale
 »,
prédit aussi Guillaume Pardijon, responsable
du programme chez Icade.

La vitrine du groupe international

En tout cas, les salariés seront accueillis dans
un vaste bâtiment en U, avec une large façade
ouverte face à la darse surmontée d’un belvédère,
et qui laisse entrevoir un grand patio
intérieur arboré.

L’architecte Dietmar Feichtinger
a fait le choix de matériaux bruts :
beau béton apparent, bois, verre. Les ascenseurs
panoramiques, les restaurants, la
salle de sport ajouteront au côté chic de cette
vitrine du poids lourd du CAC40.

Du haut
de gamme qui participe de la mutation du
quartier qui, un peu plus loin, a commencé
ces dernières semaines à recevoir les salariés
du nouveau ministère de la Justice.


Naï Asmar
Le 5 octobre 2015