Contenu

La coupe à coeur

La 42e Coupe des Samouraïs déboule, dimanche 15 juin 2014, sur le dojo du complexe Manouchian. Un nouveau rendez-vous qui illustre l’éclatante santé du CMA Judo.

La 42e Coupe des Samouraïs déboule, dimanche 15 juin 2014, sur le dojo du complexe Manouchian. Un nouveau rendez-vous qui illustre l’éclatante santé du CMA Judo.

Bénévoles aux taquets, organisation
impeccable, invités confirmés et enthousiasme
renouvelé, la 42eCoupe
des Samouraïs est dans les starts. Le meilleur
est encore annoncé le 15 juin sur le
dojo du complexe Manouchian.
La doyenne
des manifestations d’arts martiaux à
Aubervilliers ne s’est jamais portée aussi
bien, deux ans après ses 40es rugissants.
Plus qu’un classique, c’est un événement du
sport et de l’amitié auquel le CMA Judo
tient aussi sûrement qu’à la mémoire de
son totem, le maître Michigami.
Ce jourlà,
plus qu’un autre encore, chacun se sent
l’héritier du vénérable judoka japonais.
Cette année, sa tenue tardive lui donne un
parfum de fête de fin de saison. Mais tous
les ingrédients d’une Coupe des Samouraïs
réussie sont reconduits.
Le public vivra
un dimanche de tournois par catégories
d’âges réunissant près de 300 judokas du CMA et une vingtaine de clubs de la région
parisienne. Il assistera également à des
démonstrations et des remises de récompenses.

Si l’épreuve, par son retentissement, offre
une magnifique vitrine du savoir-faire made
in CMA, elle constitue également une
sacrée valeur ajoutée à l’intérieur du club.
«  L’ampleur et le succès de l’édition des
40 ans ont amplifié le nouvel élan du club,
dans toutes ses composantes
 », confirme
Isabelle Robo, sa présidente.

Les effectifs ont quasiment doublé en deux
ans, passant de 180 à 340 adhérents. La
ligue de judo en est restée baba.
L’afflux des
nouveaux pratiquants a nécessité l’ouverture
d’un second dojo, sur le stade André
Karman.
Une super initiative, notamment
pour les jeunes, dont les parents trouvaient
la base historique de Manouchian trop
éloignée de leur domicile. Sur ce registre du recrutement, le dispositif « Judo à l’école »
attire aussi à lui de nouveaux éléments.
« Nous devons énormément à notre encadrement
extrêmement compétent et impliqué,
dont le travail de fond nous apporte
d’énormes satisfactions
 », appuie la
dirigeante.

Judo mais aussi jujitsu et taïso

Sans renier ses attaches avec l’enseignement
du judo traditionnel, le club s’est ouvert
à la compétition et aux championnats.
Sur ce terreau fertile, le niveau sportif général
du club monte, comme l’attestent
les performances de ses cadets et d’un senior
lors des championnats départementaux.
On y recense également deux nouvelles
ceintures noires en cadet, et une en
junior.
Et puis il y a les exploits, comme
celui du benjamin Fabio, finaliste en février
dernier du tournoi international de
Iéna. « Nous sommes dans une bonne dynamique,
mais il faut être patient, toujours…

 », assure Olivier Marc, le directeur
technique.
Autre satisfaction, les cours
de jujitsu du professeur Aimad Kirouani ne
désemplissent pas. Celui de judo adultes
a stabilisé ses effectifs.

L’année dernière, le CMA Judo a créé un
cours de taïso, à l’attention du public féminin
le samedi matin au dojo André
Karman.
Elles sont une dizaine à apprendre
ces techniques de self-defense. Idée
géniale, les mamans peuvent confier sur
place leur enfant à une animatrice.
« C’est
un moyen d’attirer davantage de femmes
afin de rééquilibrer progressivement les
pratiques entre les deux sexes, dans toutes
les catégories
 ».
Dans ce panorama en pleine
expansion, il ne manquait plus qu’elles.

Frédéric Lombard
Le 10 juin 2014

42E COUPE DES SAMOURAÏS

Dimanche 15 juin

  • 9 h 30 : cérémonie d’ouverture
  • 10 h : tournois toutes catégories
  • 16 h : trophée Michigami (tournoi des ceintures noires toutes catégories)

Complexe Manouchian
41 rue Lécuyer.
Entrée gratuite. Buvette sur place.

En savoir plus :

sur le CMA Judo