Contenu

L’Usine de films amateurs à Aubervilliers

Le cœur de l’ancienne Manufacture des allumettes, au pied de la cheminée, rue Henri Barbusse, accueillera L’Usine de films amateurs, un projet imaginé par le réalisateur Michel Gondry.

Le cœur de l’ancienne Manufacture des allumettes, au pied de la cheminée, rue Henri Barbusse, accueillera L’Usine de films amateurs, un projet imaginé par le réalisateur Michel Gondry.

La convention de financement permettant la concrétisation du projet a été signée le 14 janvier dernier en mairie. La Fondation du patrimoine avec la fondation du Crédit coopératif apportent un premier concours de 40 000€ à la Ville d’Aubervilliers pour initier, au deuxième semestre 2015, la restauration d’une partie de l’ancienne Manufacture des allumettes, lieu d’accueil de la future Usine de films amateurs.

Après en avoir fait des expériences temporaires à Paris, New-York ou Sao Paulo, le réalisateur Michel Gondry implantera donc, et de manière plus pérenne, son concept à Aubervilliers.

Le principe en est simple : réunir, à chaque séance, une dizaine de personnes, inscrites (gratuitement) au préalable, qui s’attacheront à concevoir un court-métrage en 3 heures d’échanges. Atelier d’écriture, vote pour le genre et titre du film, élaboration d’un scénario, choix du décor, tournage... Toutes les étapes des productions seront suivies par l’équipe de Michel Gondry.

A l’opposé d’une école de cinéma, le réalisateur de La Science des rêves, de Soyez sympas, rembobinez ! et de L’Ecume des jours veut faire de l’Usine de films amateurs un lieu de créativité ouvert à tous, habitants, scolaires, etc.

Ce projet, intéressant pour la notoriété d’Aubervilliers et qui drainera un public d’ici mais aussi d’ailleurs, nécessitera un investissement de 1,5 millions d’euros pris en charge pour un tiers par la Ville (430 000€).
Le Conseil régional (500 000€) et le Conseil général de Seine-Saint-Denis (500 000€) ont pris des engagements pour compléter le financement.

Inoccupés depuis de nombreuses années, les bâtiments qui accueilleront l’Usine de films amateurs seront entièrement réhabilités.

Le 21 janvier 2014