Contenu

Festival ciné Palestine les 6/7 juin

Ce week-end, découvrez le festival dédié à la Palestine au Studio ! Un regard sur ses habitants et sa diaspora à travers cinq œuvres, qui témoignent d’une Histoire tourmentée.

Découvrez le Festival ciné Palestine avec cinq films et des thématiques variées.


-  Omar
Omar vit en Cisjordanie et franchit quotidiennement le mur pour rejoindre Nadia, la fille de ses rêves, et ses deux amis d’enfance. Les trois garçons qui ont créé leur propre cellule de résistance, par l’armée
israélienne, Omar est conduit en prison...
Samedi 6 juin,
18 h



-  A world not ours
Ce film dresse un portrait intimiste de trois générations d’exilés dans le camp d’Ain el-Helweh, dans le sud Liban, d’où est originaire le réalisateur. Par un kaléidoscope d’enregistrements personnels, d’archives familiales et de séquences historiques, l’œuvre illustre la vie quotidienne de trois générations palestiniennes, tenues hors du monde.
La projection sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Mahdi Fleifel et d’un verre de l’amitié.
Samedi 6 juin,
20 h


-  Le sel de la mer
Soraya, 28 ans, née et élevée à Brooklyn, décide de rentrer s’installer en
Palestine, le pays d’où sa famille s’est exilée en 1948. Sur sa route, celle d’Emad, un jeune Palestinien qui, au contraire d’elle, ne souhaite qu’une chose, partir pour toujours...
Dimanche 7 juin
14 h


-  Sélection de courts-métrages
Izriqaq, l’histoire d’un homme qui doit vivre avec le poids d’un meurtre
Soleil privé, avec un femme qui doit prendre le soleil pour sa santé alors que le voisinage (famille, armée israélienne) n’est pas si bienveillant !
La pierre de Salomon : un Palestinien reçoit un recommandé pour aller chercher un mystérieux paquet à un bureau de poste israélien. Pour l’obtenir, il lui faudrait une somme d’argent colossale. La curiosité semble la plus forte...
La projection sera suivie d’une rencontre avec May Odeh, productrice d’Izriqaq et Ramzi Maqdisi, réalisateur de La Pierre de Salomon
Dimanche 7 juin,
16 h 30


-  La Belle promise
En Palestine, trois sœurs issues de l’aristocratie chrétienne ont perdu leur terre et leur statut social après la guerre des Six Jours de 1967 avec Israël. Isolées dans leur villa, l’arrivée de leur jeune nièce,
Badia, ne tarde pas à bousculer leur routine.
Dimanche 7 juin,
18 h 30




Après la projection, la soirée se poursuivra à partir de 20 h 30 au Grand Bouillon pour une clôture festive et conviviale du Festival Ciné-Palestine.
Au programme : lecture de poèmes d’Olivia Elias, par l’auteure
et la comédienne Chantal Nicolas, accompagnées par Salam Ismail à l’oud.
Concert de la flûtiste Naïssam Jalal et du rappeur / beatmaker palestinien Osloob
Exposition de l’artiste graffeur Vinz
Entrée libre

Pass festival : 5 films pour15 ou 20 € !
Tarif séance : 6€ / 4,5€ tarif réduit

Cinéma Le Studio
2, rue Edouard Poisson