Contenu

Festival Rasta : Utopies en mouvement



Le Grand Bouillon, en partenariat avec le Studio et L’association Dynamo vous proposent 4 rendez-vous autour de la culture rasta. Du 7 au 29 mai, concert, événement littéraire, film retraçant l’histoire de L’Utopie en mouvement.

Quatre spectacles liés à la culture Rasta, du 7 au 29 mai. Trois au Grand Bouillon et un au Studio.

- Livre - Le premier Rasta
Cette biographie retrace la vie de Leonard Howell (1898-1981), fondateur du mouvement rasta, ayant désigné Hailé Sélassié, le roi d’Éthiopie, comme le libérateur du peuple noir.
Comment une poignée de Jamaïcains illettrés, à peine sortis de l’esclavage, a-t-elle eu dans les années 1920 la révélation de la divinité d’Hailé Sélassié et fondé le mouvement mystique le plus populaire du 20eme siècle ?
Hélène Lee, journaliste, spécialiste des musiques du monde et de la culture jamaïquaine, présentera son dernier ouvrage à cette occasion.
Jeudi 7 mai,
18 h 30


- Concert - Les singes verts
S’inspirant fortement des musiques jamaïcaines des années 50 et 60, les Singes Verts donnent la parole aux plus belles chansons du Rocksteady jamaïcain en passant par les répertoires Rythm’n’Blues et Afro-Américain.



Samedi 16 mai,
20 h
Entrée libre


- Film - Le premier Rasta
Au début du siècle dernier, Leonard Percival Howell (1898- 1981) quitte la Jamaïque. Il découvre le Bolchevisme, la New thought, Gandhi, l’Anarchisme, Garvey, la psychanalyse.
De retour en Jamaïque en 1939, il y fonde la première communauté rasta, le Pinnacle. Un mode de vie et de pensée qui nourrira la culture du reggae. Leonard Percival Howell, le Premier Rasta, dont le discours révolutionnaire, politique et social résonne avec les mouvements altermondialistes d’aujourd’hui !
En présence de la réalisatrice et journaliste Hélène Lee.
Cinéma Le Studio,
2 rue Edouard Poisson
Vendredi 22 mai,
20 h


- Spectacle Take me higher !
Inspiré de l’essai Jamaïca, Babylon on a thin wire, ce spectacle mêle textes littéraires, théâtre et musique.
Le narrateur suit les pérégrinations d’une jeunesse désœuvrée et des rastas de Kingston-ouest et met en évidence les interrogations de la société contemporaine face aux enjeux économiques et sociaux.
Vendredi 29 mai,
20 h
Entrée libre


Suivez tous le cycle et bénéficiez d’avantages :

Formule 1 concert + 1 film : une place pour le film Le Premier Rasta à trois euros pour toutes les personnes qui se présenteront au cinéma Le Studio avec une carte estampillée du Grand Bouillon (à demander au bar le soir du concert)
Formule 1 film + 1 concert : une consommation offerte à toutes les personnes qui se présenteront au Grand Bouillon avec leur ticket d’entrée pour le film Le Premier Rasta du cinéma Le Studio.

Le Grand bouillon
2 ter rue du Moutier