Contenu

En musique, pas de frontières !

Avec Rockestra, le CRR93 aligne cent musiciens, classiques, pop et rap, sur la scène de l’Embarcadère le 27 mars.

Avec Rockestra, le CRR93 aligne cent musiciens, classiques, pop et rap, sur la scène de l’Embarcadère le 27 mars.

Ça donne quoi Ya Rayah, morceau
légendaire de chaabi algérien,
quand s’en emparent, ensemble, un
orchestre classique et des musiciens
de styles actuels ?
Pour le savoir, rendezvous
le 27 mars à L’Embarcadère pour la
5e édition de Rockestra. Là, un chef d’orchestre
aura la mission inhabituelle de diriger
une centaine de musiciens classiques, jazz,
rock, rap, guitares électriques comprises !
Issus du Conservatoire d’Aubervilliers-La
Courneuve (CRR93), de Canal 93 à Bobigny
(musiques actuelles) et d’autres centres
d’enseignement franciliens, ils ont été réunis
par Thibault Renard, professeur de musiques
actuelles amplifiées au CRR93.
« De
générations et d’influences musicales différentes,
ils joueront ensemble des tubes
réarrangés, mêlant plusieurs esthétiques
 »,
explique l’initiateur du projet.

Revisités, Ave Cesaria de Stromae, Uptown Funk de Mark Ronson…

Vous les retrouverez métamorphosés, les
Ave Cesaria de Stromae, Uptown Funk de
Mark Ronson et Bruno Mars, I’m Still
Standing d’Elton John, Sowing the Seeds
of Love de Tears for Fears...
Pour mettre
tout le monde au même diapason, sept
arrangeurs ont transposé les morceaux,
écrivant une partition pour chacun des interprètes.
En jeu, la puissance d’ensemble
et l’harmonie entre ces musiciens classiques
sur instruments à cordes et à vent,
ces artistes jazz munis de leurs cuivres,
ceux sur instruments amplifiés tels que
guitare, basse, clavier, le grand choeur classique
d’adultes issu du CRR93, les chanteurs
solo et les
rappeurs !

Ils ont d’abord travaillé
assidûment
par petits groupes
chacun de leur
côté. Dur pour les
rockeurs plus habitués
à jouer à
l’oreille qu’à coller
aux notes sur la
portée !
Pourtant,
quand ils se retrouvent
tous ensemble
sous la direction
du chef
d’orchestre, c’est…
la claque !
« On
voit d’un coup le
travail que chacun
fait de son côté.
Tout s’assemble
pour donner l’arrangement global. C’est
super fort
 », lance Jérémy, batteur, dans le
projet depuis deux ans.

Autre participante, Maria, qui pratique
l’alto – cousin du violon – à haut niveau,
aime également « cet esprit de rencontre,
réjouissant, avec tous ces musiciens et chanteurs aux références si diverses
 ».
Du
spectacle vivant, assurément, autant pour
les yeux que pour les oreilles !

Naï Asmar
Le 3 mars 2016

ROCKESTRA, 5e ÉDITION

Dimanche 27 mars à 17 h
L’Embarcadère
5 rue Edouard Poisson.
Tout public. Gratuit.
Réservations : 01.48.11.04.60
ou reservations@crr93.fr