Contenu

En direct avec le maire dans le quartier

La vérité sans écran,
la parole vraie des habitants,
tous les problèmes du
quotidien posés sur la table,
c’est ce que voulait le maire
Pascal Beaudet en lançant
huit visites de quartier qui se
sont achevées le 23 octobre 2014.
Avec un objectif : partir de
ces échanges pour améliorer
l’action publique de la Ville.

La vérité sans écran,
la parole vraie des habitants,
tous les problèmes du
quotidien posés sur la table,
c’est ce que voulait le maire
Pascal Beaudet en lançant
huit visites de quartier qui se
sont achevées le 23 octobre 2014.
Avec un objectif : partir de
ces échanges pour améliorer
l’action publique de la Ville.

Comptes rendus des visites de quartiers :
- Paul Bert
- Maladrerie-Emile Dubois
- Centre-ville Victor Hugo
- Landy-Plaine-Marcreux-Pressensé
- Villette-Quatre-Chemins
- Robespierre-Cochennec-Péri
- Firmin Gémier-Sadi Carnot
- Vallès-La Frette

 


Paul Bert

Cohabitations
difficiles

Aux Fusains, le 9 octobre, des habitants
se pressent autour des élus. Ils
dénoncent « la salle de prière dans
la résidence qui occasionne du bruit et de la
gêne
 ».
Ce local avait été loué par la RIVP
pour un autre usage. A ce jour, la justice aurait
ordonné son départ et le dossier serait
entre les mains du Préfet.
Pascal Beaudet
entrevoit dans le projet de grande mosquée,
au Port-Chemin Vert, une possible issue.
Venus de l’allée des Lilas, d’autres habitants
s’insurgent contre les incivilités en bas
de chez eux : barbecues, « affaires jetées par
les fenêtres
 »…
A la loge du 104 Barbusse,
des locataires se désespèrent d’une action
radicale contre cafards, rats, souris.
Plus loin, côté Friche Albert, rue Lécuyer,
remue-ménage.
Des voisins de ce terrain,
mis à disposition des habitants en journée
dans le cadre d’un projet des Laboratoires,
lieu de création artistique à proximité, interpellent
le maire.
Trop de nuisances nocturnes
 : « Bruit, dressage de chiens, bouteilles
d’alcool retrouvées au petit matin
 ».

N. A.

Blog du quartier : http://paulbert.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Maladrerie-Emile Dubois

Les commerçants tournent en rond

L3 octobre, l’équipe municipale a inauguré
ses visites de quartier à Emile
Dubois par un sujet brûlant : quel
avenir pour la Rotonde ?
Inquiets après deux
courriers restés sans réponse, et alors que la
tour Joliot Curie s’élève sous leurs yeux, les
commerçants sont inquiets face à l’opération
Les Marches du Fort et la place qui leur
sera faite dans ce programme. Le maire leur
a confirmé la tenue d’une réunion avec
l’OPH pour faire le point.
Il a ensuite enchaîné la visite et recueilli les doléances des habitants – les problèmes
d’infiltration à l’Espace Renaudie, les soucis
récurrents de la copropriété des Joyeux,
le manque d’éclairage dans la cité de La
Maladrerie… mais aussi des remerciements,
notamment sur la mise en place des nouveaux
rythmes scolaires.
Le maire a conclu sa tournée au club
Edouard Finck par une promesse : « Les élus
ont reçu 1 400 demandes de rendez-vous :
nous nous sommes répartis le travail pour
que tout le monde soit reçu.
 »

A. S.

Blog du quartier : http://maladrerie-emiledubois.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Centre-ville

Bouchons en perspective

La rue du Colonel Fabien, tellement sale que le maire use de son portable : « Il faudrait
intervenir rapidement ! »… Pascal Beaudet en profite pour repérer une boîte
de nuit clandestine sur cette adresse. Au matin de ce 21 octobre, la circulation en périphérie
du centre-ville est déjà très dense et de gros poids-lourds déboulent sans vergogne
rue Heurtault.
Une riveraine le fait remarquer. Ça coince, et ce n’est qu’un début,
car le nouveau plan de circulation lié aux travaux du métro vient d’entrer en vigueur.
Pressés autour de l’édile sur Victor Hugo, les habitants tendent l’oreille vers les agents d’information de la RATP : basculement des voies de circulation sur l’avenue, gros engins de chantier à l’oeuvre… ça va bouchonner ! Et le métro ? Pas de réponse ce jour-là… Le fin mot devait tomber quelques jours plus tard.

E. G.

Blog du quartier : http://centreville-victorhugo.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Landy-Plaine-Marcreux-Pressensé

Boucan au Landy

Nouvel arrivé au Landy, le jeune père
de famille avait été attiré par ce
quartier en mutation.
Pourtant, « le
quotidien est gâché par le bruit et les bagarres
nocturnes devant deux cafés de la
rue
 », se désole-t-il, avec ses voisins, face
aux élus le 30 septembre.
« Ce matin encore,
nous avons tous été réveillés à 4 heures. Malgré
nos appels, la police n’intervient pas
 »,
ajoute-t-il.
Ces nuisances sont illégales, et
l’un des cafés ne possède pas de licence d’exploitation,
avance l’équipe municipale. Des
recours sont lancés.
« Vous avez notre appui
auprès des instances habilitées à intervenir

 », conclut Pascal Beaudet.
Autre inquiétude à la Maison des pratiques
au Marcreux. « Seule structure publique du
quartier, à part les écoles, cet équipement
municipal a noué un lien très fort avec les habitants,
précise sa responsable. Or, nous devons
quitter les lieux en février 2016. Quid
de la suite pour garantir la continuité de
notre action auprès de la population ?
 »

N. A.

Blog du quartier : http://landy-plaine-marcreux-pressense.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Villette-Quatre-Chemins

Les rats
sont partout

Guidés par des habitants déterminés
à pointer les difficultés de leur quotidien,
le maire et ses adjoints ont
sillonné, quatre heures durant, rues et avenues,
ce 23 octobre.
Si la saleté, l’insécurité
liée aux trafics en tous genres, les incivilités
ont largement ponctué cette 8e et dernière
visite de quartier, la palme revient indiscutablement
à la prolifération des rats aussi
bien dans les espaces publics que privés.
Ne
sont épargnés ni le square Jean Ferrat, les
abords des écoles et de la crèche, les halls et
certains étages des immeubles…
« On a vu
des enfants essayer de les nourrir parce qu’ils
les trouvaient mignons !
 » s’est alarmée une
mère de famille.
L’avenue Jean Jaurès a aussi
fait l’objet d’un passage, là où la cohabitation
des boutiques et des étals qui leur font
face ne font pas toujours bon ménage…
La visite s’est achevée à la maison de l’enfance
Tony Lainé où une assistance nombreuse
attendait le groupe d’élus.

M. D.

Blog du quartier : http://villette-quatrechemins.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Robespierre-Cochennec-Péri

L’appel à l’ordre public

Mécanique sauvage, nuisances dans
la cité Robespierre, trafics et voitures
incendiées à Cochennec,
inondations et dégradations à Gabriel Péri :
le 7 octobre, la visite matinale du maire
dans le quartier Nord a permis aux habitants
d’exprimer leur ras-le-bol.
Dans le Jardin des fabriques, à l’abandon,
un locataire explose : « Nous avons été
cambriolés ! Or la police refuse d’intervenir
après 16 h. »
Pour Pascal Beaudet, « ce
type de réponse est anormal alors même
que la Police fait aussi son travail ! Il y a eu 5 arrestations récemment
 ».
Insuffisant pour les habitants : au pied du 112 Cochennec,
une résidente s’effondre en larmes :
« C’est invivable, les portes de nos appartements
sont défoncées, on a peur !
 »
Plus
loin, au marché du Montfort, une autre
avoue ne plus sortir « après 17 h ».
Autant d’appels à l’ordre public et à davantage
d’interventions policières auront
marqué cette visite qui s’est achevée dans
la salle Jarry Dumas avec les assistantes maternelles
de l’association Rires d’Enfants.

A. S.

Blog du quartier : http://robespierre-cochennec-peri.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Firmin Gémier-Sadi Carnot

Un bon point : le 6e collège

Monsieur, y’a trop de rats dans mon
quartier !
 » Ce 14 octobre, devant
l’école Firmin Gémier, Wassim,
9 ans, n’a pas hésité à interpeller le
maire et ses adjoints qui entamaient leur
5e visite de quartier.
Après une étape par l’immeuble rénové
de l’Ogif, cap vers le terrain qui accueillera
le 6e collège avant de faire une halte dans
l’espace culturel La Villa Mais d’Ici.
Guidée
par des habitants, la délégation a ensuite
emprunté un passage dissimulé entre
la rue Sadi Carnot et l’avenue de la République,
où maux et misères se disputent la vedette : boxes utilisés pour dormir, dépôts
de détritus en tous genres, dont une partie
incendiée, habitats insalubres et illicites…
Découvrant les lieux, le maire s’est déclaré
« consterné » avant de s’engager à saisir les
services compétents.
Une petite visite dans la cité République
a permis de constater le mauvais état du
city stade et les récurrentes pannes d’ascenseurs…
C’est à la piscine que la tournée
s’est achevée avec la promesse du maire
de « revenir dans quelques mois pour faire
le point sur ce qui aura avancé.
 »

M. D.

Blog du quartier : http://firmingemier-sadicarnot-republique.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

Vallès-La Frette

Ça ferait du lien

Une partie de pétanque, ça fait du
lien, et mieux encore quand il y a
de la lumière… les boulistes de
Wangari Maathai pointent que le maire a
noté le problème.
Sur le terrain depuis la sortie de l’école
Vallès, Pascal Beaudet et ses adjoints –
Leila Tlili, Anthony Daguet et Boualem
Benkhelouf – traversent les cités, calmes en
cet après-midi.
RAS ? Non, une dame dénonce
un dépôt sauvage « dégueulasse ! »
de la veille, photo à l’appui.
Reste que, ce
7 octobre, le quartier paraît plutôt propre.
Plus avant, on aura signalé les stationnements
permanents, en double-file, devant
le commissariat : « Pas simple... C’est difficile
de stationner pour déposer plainte.
On va réfléchir pour trouver des solutions

 », pose le maire.
Petit détour par le chantier éducatif du
square Lucien Brun où de jeunes apprentis
s’affairent. Et les projets autour du centre
commercial, rue Hémet ? « On va reprendre
le fil
 », promet le maire. Ça aussi,
ça ferait du lien…

E. G.

Blog du quartier : http://valles-lafrette.aubervilliers.fr

haut de page haut de page

jpg - 55.3 ko
Le maire en visite dans les quartiers