Contenu

Embarquement réussi





Un week-end de visites, musique, spectacles et découverte des tendances artistiques les plus contemporaines a célébré l’ouverture du nouveau Conservatoire et de L’Embarcadère, les 5 et 6 octobre.

Un week-end de visites, musique, spectacles et découverte des tendances artistiques les plus contemporaines a célébré l’ouverture du nouveau Conservatoire et de L’Embarcadère, les 5 et 6 octobre.

Le 5 octobre

« Et cette peinture, elle te plaît ? »… Devant Prime Time de Speedy Graphito, une toile aux allures de graffiti où s’entremêlent des super héros, un Rubik’s Cube et un immense paquet de chewing gum, Clotilde sonde Victor, quatre ans et demi.
Ce samedi 5 octobre, cette habitante du centre-ville a pris son fiston sous le bras pour visiter le nouveau site du CRR 93 (Conservatoire à Rayonnement Régional Aubervilliers-La Courneuve), inauguré avec la salle de spectacle municipale L’Embarcadère, au cours d’un week-end d’expo, de spectacles et de visites.
L’exposition Art Urbain a permis d’y faire partager des œuvres majeures de street art, avec des artistes comme Miss Van, Rero, Jef Aérosol

Plus loin, dans les halls de L’Embarcadère et du CRR 93, ainsi que sur le parvis, des démo de BMX (vélo acrobatique) et de break dance, DJ Mangu aux platines, un concert la Compagnie Décor Sonore utilisant le mobilier urbain, ont présenté un condensé des tendances artistiques les plus contemporaines.
Dans l’auditorium et les salles de cours aux étages, où les représentations de musique, danse et théâtre d’élèves et professeurs se sont succédé tout l’après-midi du samedi, les visiteurs ont pu se faire une idée du lieu.


« Mille fois plus grand et mille fois mieux insonorisé »

« L’architecture du bâtiment est magnifique. De plus, professeurs et élèves y gagnent en qualité de sonorisation par rapport aux anciens locaux  », a jugé une maman d’élève à l’issue de sa visite.
Ceci, confirmé par Nicolas, élève de piano, qui a commencé les cours dans le nouveau lieu fin septembre : « C’est mille fois plus grand et mille fois mieux insonorisé ! ».
« Un véritable outil pensé pour les musiciens… », ajoute Bruno Perbost, professeur de piano au CRR.
Des architectes venus par curiosité ont le sourire : « Quels volumes ! De grandes baies vitrées, de la lumière naturelle et un magnifique escalier en triangle dans le hall… C’est très beau ! »
« Nous avons voulu un lieu de sensibilité et de liberté, et qui s’intègre dans son environnement, du Théâtre de la Commune aux tours d’habitation », a déclaré Francois Chochon, architecte du projet avec Laurent Pierre.
« L’ouverture de ce lieu affirme le droit de cité, au cœur de notre territoire, des pratiques culturelles d’amateurs comme des spectacles les plus exigeants », a estimé quant à lui Abderrahim Hafidi, maire adjoint à la Culture et président du CRR, dans son allocution à la suite de celle du maire Jacques Salvator qui a déclaré "officiellement ouvert le nouveau Conservatoire et la salle de spectacle L’Embarcadère."
« Certes le bâtiment est magnifique. Espérons toutefois que les subventions de l’Etat, préservées pour cette année à l’issue d’une grosse bataille, seront reconduites voire augmentées dans les années qui viennent pour que les enfants puissent réellement en profiter », a pointé une maman d’élève mobilisée au sein de l’association des parents.

« Des concerts pas loin de chez moi »

Le soir, un concert gratuit du duo malien Amadou et Mariam, précédé du pêchu Féfé en première partie, a permis à chacun de découvrir L’Embarcadère dans une ambiance festive.
« Depuis huit ans à Aubervilliers, j’ai dû supporter pas mal de gros chantiers.
Celui-ci, mais aussi le square Stalingrad, la piscine… Au fur et à mesure qu’ils aboutissent, la ville devient plus agréable, il y a davantage de choses à faire
 », relève Clotilde.
« Je suis content de pouvoir assister à des concerts pas loin de chez moi, en plus le nouvel équipement peut changer l’image du quartier, lui apporter de la mixité », poursuit un autre habitant.
« Je fréquenterai régulièrement la nouvelle salle, assure quant à lui Moussa, résident aux Quatre-Chemins, impatient de venir voir l’humoriste Claudia Tagbo, programmée le 21 novembre.
Pour de tels spectacles, jusqu’à présent il fallait se rendre à Paris !  ».

Le 6 octobre

C’était du Momo… c’était du Mozart !

Variations des réjouissances pour ce dimanche 6 – et 2e jour – d’inauguration du nouveau Conservatoire : grande musique en son auditorium et bal électrique à l’Embarcadère…

Au second jour d’inauguration il était donc dit que l’on changerait de partitions.
Ainsi de cette belle programmation qui aura permis à une gentille foule d’habitants de découvrir l’auditorium du CRR. « C’est vraiment une salle magnifique, un écrin à musique pour Aubervilliers. J’attends de voir comment elle va sonner ! », confiait une dame avant la prestation très attendue de l’Orchestre de chambre de Paris.

De fait on l’a entendue sonner car c’est cet ensemble remarquable – en résidence à Aubervilliers et sur les XVIIIe et XIXe arrondissements – qui a défloré officiellement le mur de sons de l’auditorium : symphonie n°83 en sol mineur « La Poule » de Joseph Haydn suivie de la symphonie n°41 en ut majeur « Jupiter » de Mozart… du velours, de la soie pour nos oreilles.

L’on sortait de là ravi pour se laisser dériver du côté de l’Embarcadère où, en amuse-esgourdes, le duo Bel Tuner faisait swinguer tout le hall du bâtiment, échauffement légitime avant de pouvoir fouler la salle de spectacle toute livrée aux énergies positives du Bal à Momo.
Tu danses madame ?
Un peu timides les gens mais Momo sut y aller à coups de Bowie, Brown (David et James) pour faire se déhancher les plus raides du bassin.
Tout cela pendant que les mômes s’en donnaient à cœur joie sur le dancefloor…


NA
EG
Le 7 octobre 2013
Photos : Willy Vainqueur

Prochaines dates à L’Embarcadère...