Contenu

Dessine-moi la police

Projet Imppulse : Renforcer le dialogue entre forces de l’ordre et citoyens.

Projet Imppulse : Renforcer le dialogue entre forces de l’ordre et citoyens.

Berthet, j’ai fini ! » Mamadou exhibe
fièrement sa planche de dessins à
qui veut la voir en attendant que
Berthet One vienne y jeter son oeil averti
de dessinateur de bandes dessinées.
En cette dernière semaine de vacances
d’hiver, ils sont une quinzaine d’adolescents,
réunis à l’espace jeunesse Arthur
Rimbaud, pour participer à un atelier mis
en place par le service municipal Prévention
et sécurité.
« On leur a proposé de
dessiner une histoire qui met en scène
l’image qu’ils ont de la police, et on a
demandé à Berthet One de l’animer
,
explique Lucie Chevalley, en charge du
projet Imppulse dans lequel la Ville s’est
inscrite.

Imppulse a pour ambition de favoriser le
dialogue entre la police et la population
en contribuant à une meilleure connaissance
des uns et des autres.
Depuis quelques
mois, des rencontres entre des habitants et le commissariat ont permis de
mettre sur la table questions, critiques et
récriminations.
Sans langue de bois ni
faux-fuyant, les représentants des forces
de l’ordre y ont répondu, expliquant,
argumentant…

Des jeunes volontaires pour participer aux ateliers BD

Des rencontres appréciées de part et d’autre
et qui ont permis aux habitants de mieux
appréhender la réalité du travail des policiers
tout en témoignant de leur ressenti.
Côté jeunes, le résultat est plus que probant
et les animateurs de l’Office municipal de
la jeunesse (Omja) n’ont eu aucun mal à
convaincre leurs adhérents de participer
aux ateliers BD.
« Ils ont beaucoup de
choses à dire et ils le font très bien
, assure
Berthet, il a juste fallu les rassurer et les
convaincre qu’ils avaient un potentiel. Je suis vraiment épaté par le contenu de
chaque histoire.
 »

Très vite, on se rend compte que certains
récits ont une part de vécu : perquisition,
contrôle d’identité, agressivité…
Ce jour-là, les jeunes ont eu la surprise de
recevoir la visite de la commissaire,
Fabienne Azalbert, et de son adjointe,
Loubna Atta.
Sollicitées dans le cadre
d’Imppulse auquel le commissariat participe,
elles ont accepté de venir à la rencontre
de ces adolescents qui leur ont manifesté
un intérêt sincère et réservé un
accueil cordial.

Très vite, ici aussi, le dialogue s’est établi,
franc et sans détour. « Moi on m’arrête
pour rien… j’ai été brutalisé lors d’un
contrôle…
 » Un défi pour Fabienne Azalbert
qui, sans remettre en cause le travail
de ses agents, a rappelé que le « respect
doit prévaloir dans les relations entre les
policiers et les citoyens
 » et reconnu « que
personne n’étant parfait, il peut y avoir
parfois des excès de part et d’autre d’ailleurs
 ! Mais ce n’est pas une fatalité, on
peut y remédier si chacun y met du
sien…
 »
Message d’apaisement parfaitement
entendu par les jeunes qui ont terminé
l’échange en invitant la commissaire
et son adjointe à partager jus de fruit et
gâteaux.

Un autre atelier BD, toujours animé par
Berthet One, est prévu lors des prochaines
vacances de Printemps, en partenariat avec
l’association A travers la ville et l’Omja.

Maria Domingues
Le 2 avril 2015

DIRECTION PRÉVENTION ET SÉCURITÉ
1 boulevard Anatole France.
Tél. : 01.48.39.50.11