Contenu

Des performances pour petits et grands

Des chemins surprenants à La Commune en février.

Des chemins surprenants à La Commune en février.

Le théâtre peut-il changer nos vies ? Il
peut en tout cas être un lieu de liberté
pour tenter d’autres formes de
réel, martèle le théâtre La Commune, qui
espère bien que ces expériences sur scène
puissent un jour irradier le monde qui nous
entoure.

Dans cet esprit, il accueillera les
5 et 6 février les neuf Pièces courtes écrites
et mises en scène par Maxime Kurvers.
De
3 à 25 minutes chacune, elles sont suffisamment
écrites pour conserver une dimension
théâtrale, mais pas trop pour que
les comédiens aient une marge liberté, au
coeur de la démarche.
Chacune s’inscrit dans une thématique – J’essaie d’avoir une idée ; Je décide de voir
quelques arbres ; J’essaie d’accepter mes
émotions ; Je m’initie à l’amour ; J’apprends
à me battre ; Je m’initie à la musique
classique ; Je me laisse dire une utopie
communiste ; Je laisse faire les autres ;
Disparaître – et permettent d’inventer des
situations qui pourraient « altérer ou modifier
l’existence de ses
interprètes
 », selon l’auteur.

Il s’est inspiré du
principe de Manfred
Wekwerth (assistant de
Bertolt Brecht dans les
années cinquante) des
« points tournants » ou
« points de rupture »
(Drehpunkte) désignant
le moment précis où une
situation se transforme.

Une seule limite, l’imagination

Autre échappée, celle de
la très originale compagnie
anglaise Forced Entertainment,
qui n’a de
cesse d’inventer des nouvelles
formes de théâtre
dans un esprit performatif.
La Possible
impossible maison, jouée le 6 février, est
l’adaptation française de sa première création
pour le jeune public.
Au fil d’une balade
dans les recoins d’une maison imaginaire, à l’aide d’un dispositif de vidéoprojection
qui produit des effets saisissants,
deux comédiens nous racontent
l’histoire d’une petite fille à la recherche
d’une araignée perdue, qui croise des soldats
qui dansent, un rhinocéros, une souris
mâchant du chewing-gum… Sans autre
limite que celle de l’imagination.

Enfin, les 12 et 13 février, place aux étudiants
et jeunes auteurs de théâtre, dans
le cadre du festival JT16 (Jeune théâtre).
On y verra le moyen métrage collectif Jeunesse(
s), où un jeune de 25 ans décide de
filmer sa génération à travers sa bande
d’amis, Pauline à la plage, spectacle luiaussi
collectif d’après le film d’Eric Rohmer,
et Cassandre-Matériaux tiré de la
légende de la prophétesse grecque.

Naï Asmar
Le 3 février 216


PIÈCES COURTES

Ecrites et mises en scène par Maxime Kurvers
Vendredi 5, samedi 6 février à 20 h 30

LA POSSIBLE IMPOSSIBLE MAISON

Conçue et créée par Forced Entertainment
Samedi 6 février, à 15 h

JEUNESSE(S)

Samedi 13 février à 16 h

PAULINE À LA PLAGE

Samedi 13 à 18 h, dimanche 14 à 20 h

CASSANDRE-MATÉRIAUX

Samedi 13 à 20 h, dimanche 14 à 18 h
Dans le cadre des JT16
Théâtre La Commune
2 rue Edouard Poisson.
Tél. : 01.48.33.16.16
www.lacommune-aubervilliers.fr