Contenu

¿ Cuba si ou Cuba no ?



Une collecte est organisée pour les élèves de terminale du lycée le Corbusier, afin d’aboutir leur projet remarquable « SOY DE CUBA ».

Vite, les terminales S du Corbusier ont besoin d’aide pour partir à Cuba ! Soit à aller au bout d’une expérience pleine de sens pour ces 23 élèves impliqués – corps et âmes – depuis deux ans dans le projet « Soy de Cuba ».

Et pour quelques euros de plus… Il y a comme une tension cinématographique et « sergioleonesque » dans l’histoire du projet « Soy de Cuba ».
Pour les 23 élèves de terminale S du Corbusier et Veronica Da Mota, leur professeur d’espagnol, le temps est compté : le budget du voyage qu’ils entendent faire à Cuba – en avril prochain – n’est pas bouclé.

Au vrai, ce ne serait que justice s’ils concrétisaient in situ les travaux, recherches, réalisation de vidéo et d’un reportage bien senti entrepris depuis deux ans.
Le temps est compté car, sur la plateforme Internet kisskissbankbank.com soy de cuba que nos lycéens ont consacré à «  Soy de Cuba », il ne reste plus que 13 jours (à compter d’aujourd’hui) pour récolter des fonds.
Telle est la procédure qui fait que si le taquet de 3001 euros n’est pas atteint à l’échéance, les 2 680 euros déjà récoltés ne seront pas provisionnés pour le projet ! Ce serait dommage, ce ne serait pas juste…

Cuba à fond les ballons

« Pour Soy de Cuba notre implication dépasse les limites du raisonnable », explique une élève dans une des vidéos consultables sur kisskissbankbank.com.

jpg - 46.8 ko

Elle dit vrai car tous les terminales n’ont pas compté leur investissement dans l’affaire : Cuba sous toutes les coutures et toutes les compétences de chacun à l’œuvre pour compiler l’info, étudier l’histoire, concevoir un jeu culturel – Super Cerebro ! – écrire et scénariser une telenovela insérée dans un reportage de plus de 20 minutes sur «  l’île en forme de crocodile »… cela dans et en dehors des cours, avec les moyens du bord, avec les moyens du cœur.

Ça a déjà payé avec un enrichissement collectif rejaillissant sur les résultats, la confiance en soi et la capacité à travailler ensemble. Du cœur, croyez-le, ces jeunes-là n’en manquent pas. Alors ?
Bien autre chose que de tourisme, le propos d’un tel voyage leur permettrait plutôt de saisir la réalité cubaine et d’échanger avec les correspondants cubains de l’école française

Alejo Carpentier de la Havane. Et pour quelques euros de plus, ils pourraient y aller. Ils iront n’est-ce pas ?

Éric Guignet
Le 21 janvier 2015

Pour les soutenir c’est maintenant et c’est ici : kisskissbankbank.com soy de cuba.
Ou par chèque au lycée Le Corbusier,
44, rue L. Réchossière,
93300 Aubervilliers,
à l’ordre du FSE du lycée Le Corbusier.