Contenu

Commémoration des trente ans de la disparition d’André Karman

Ce mercredi 4 juin 2014, une délégation de la Municipalité conduite par Pascal Beaudet, maire d’Aubervilliers et de Jean-Jacques Karman, adjoint au Maire et conseiller général, a fleuri la tombe d’André Karman décédé il y a trente ans.

Ce mercredi 4 juin 2014, une délégation de la Municipalité conduite par Pascal Beaudet, maire d’Aubervilliers et de Jean-Jacques Karman, adjoint au Maire et conseiller général, a fleuri la tombe d’André Karman décédé il y a trente ans.

André Karman, militant communiste résistant, déporté à Dachau, a été maire (PCF) d’Aubervilliers de 1957 à 1984, et conseiller général de la Seine de 1957, puis de la Seine-Saint-Denis de 1967 à 1984.

En fin d’année une initiative organisée par la Commune reviendra sur ses engagements au service des politiques municipales qui ont marqué la ville d’Aubervilliers.

jpg - 66.9 ko