Contenu

Changer de parvis pour changer d’vie

L’OPH lance 6 semaines de chantier au 23 rue de l’Union.

L’OPH lance 6 semaines de chantier au 23 rue de l’Union.

Il y aura bien un avant et un après au
23 rue de l’Union. Engagée dès la deuxième
semaine de février, l’opération de
réaménagement de son parvis devrait effectivement
contribuer à changer les usages
dans le quartier : «  L’objectif des travaux
consiste à rendre les espaces extérieurs plus
clairs et plus agréables. Le nouvel aménagement
s’accompagnera d’actions d’informations
et de sensibilisation en matière
d’hygiène et de propreté
 », indique-t-on du
côté de l’OPH.

Pour changer de parvis et changer la vie des
riverains, 6 semaines de chantier seront nécessaires.
Tout d’abord, il s’agit de démolir
les antiques « maisonnettes » qui servaient
d’abris poubelles avant de procéder à l’installation
de nouveaux locaux d’ordures
ménagères : plus discrets et, surtout, plus
prompts à garantir de meilleures conditions
d’hygiène et de sécurité.

Plus propre l’adresse, plus claire aussi
puisque l’intervention de l’Office vise à
délimiter résolument les espaces publics et
privés qui se confondent autour du parvis.
C’est donc par un important travail de maçonnerie
que les lieux se verront parés de
murets, cependant que l’on procédera à la
réfection du sol et adjoindra tout un nouveau
mobilier : abris poubelles donc, clôture et
portail.
Aurait-on oublié quelque chose ? Plus propre,
plus clair… plus vert aussi !

De fait, les jardinières qui ceinturent le bâtiment seront
reprises et agrandies tandis que six autres –
toutes neuves celles-là – feront leur apparition
sur le parvis participant de la sorte à
une «  revégétalisation » de l’ensemble.
La fin des travaux – dont le coût ressort à
146 000 euros – est prévue pour la dernière
semaine de mars.

Eric Guignet
Le 5 mars 2014