Contenu

Autolib’ à Auber

Arrivée des premières voitures électriques en libre-service.

Arrivée des premières voitures électriques en libre-service.

Ainsi donc vont-elles débouler chez
nous – sans bruit ! – les Autolib’,
ces petites autos carrossées Pininfarina.
Le conseil municipal du 30 janvier
dernier a entériné cette démarche qui s’inscrit
« dans une politique d’amélioration
des déplacements et d’efficacité environnementale

 », explique-t-on du côté de la
municipalité.

Avec l’arrivée d’Autolib’, Aubervilliers se
dote d’une offre de transport non polluante
– tout véhicule électrique peut par ailleurs
s’y raccorder – et se met au diapason des
52 autres communes d’Ile-de-France qui
disposent déjà de l’accès aux Bluecars, soit
un service public de voiture à batterie électrique
en libre-service.

Chaque station accueillera 6 voitures

La signature de la convention avec le syndicat
mixte Autolib’ prévoit l’installation
sur la ville de 12 stations accueillant chacune
6 véhicules.
Dans cette perspective,
les travaux des 4 premières implantations
– 97 bis boulevard Félix Faure,
36 boulevard Anatole France, 124 avenue
Victor Hugo (dans la contre-allée) et face au 128 boulevard Félix Faure – débuteront au terme des études d’impact, réalisées ce
mois de mars, pour une livraison prévue
fin mai.

Par ailleurs, les adresses des 8 stations
suivantes font encore l’objet de réflexions
fines eu égard aux problématiques de stationnement
sur la commune : « C’est une
préoccupation constante. Nous sommes
attentifs à ce que chaque livraison de nouveau
programme immobilier s’accompagne
d’une offre de stationnement.
Il existe
déjà des solutions avec le parking du
CRR et ses 144 places ou le projet de doubler
la capacité du parking du Marché
avec un projet inscrit dans le cadre du
PNRQAD
 », raisonne-t-on à la Ville.

Alors Aubervilliers avait-il besoin d’Autolib’
? On rappellera qu’ici 50 % des
habitants ne possèdent pas de véhicule
individuel, qu’une centaine d’Albertivillariens
sont déjà abonnés au service alors
que l’offre n’est pas encore disponible et
que ce service autorise covoiturage et autopartage…
En Autolib’ Simone ? On peut y monter à
quatre et louer au jour, à la semaine, au
mois, à l’année ou encore souscrire à une
offre multi-utilisateurs. Plusieurs tarifs sont disponibles et l’on rappellera que
l’abonnement ressort à 120 € l’an et 5,5 €
la demi-heure d’utilisation.
On vous dépose où ?

Eric Guignet
Le 5 mars 2014

AUTOLIB’

Comment ça marche ?
www.autolib.eu/fr