Contenu

A l’école du paintball

Le préau du groupe scolaire Victor
Hugo isolé de la cour par un grand
filet et le voici transformé en champ
d’exercice encombré d’une quinzaine de
structures gonflables.

Le préau du groupe scolaire Victor
Hugo isolé de la cour par un grand
filet et le voici transformé en champ
d’exercice encombré d’une quinzaine de
structures gonflables.

L’endroit accueille
chaque week-end du paintball.
On doit à
l’association 100% locale, Challenge, la
création à Aubervilliers et en Seine-Saint-
Denis du premier club de cette discipline
loisir et sportive qui fait un malheur en
France depuis une dizaine d’années.
Le paintball sur You tube, ce sont des individus
casqués qui battent la campagne en
tirant avec des projectiles factices colorés.
C’est à celui qui marquera l’adversaire
d’une tâche de couleur, à la manière des
fermiers australiens qui identifiaient ainsi
leurs troupeaux dans les années 70.
L’idée vient du bush, s’est exportée aux USA dans
une version fun et grand air avant de débarquer
en Europe.

L’enjeu est surtout d’occuper le terrain

Très prisé d’entreprises lors de séminaires
de motivation de ses cadres, le paintball
ne se cantonne pas à ces représentations.
« C’est également
une véritable activité
sportive, répertoriée
parmi les sports extrêmes,
avec une fédération
et un championnat
de France
 »
assure Mickaël Mehdi,
le président et fondateur
du club en
2009.

C’est la raison
d’être de Challenge,
engagée sous le maillot
d’Aubervilliers
en 3e division.
«  En match, le but n’est
pas de toucher le
maximum d’adversaires,
mais d’occuper
progressivement
le terrain, comme en
football américain
 ».
Contraint par le manque d’espaces disponibles
et abordables sur la commune, une
convention avec la Ville permet au club
d’avoir pignon sur rue dans l’école Victor
Hugo.
Pas pour s’entraîner, mais pour faire
découvrir et rendre le paintball accessible
à tous. « Nous accueillons des écoles,
des centres de loisirs, des associations, des
sociétés et des particuliers dans une version
initiation sur des parcours homologués
tracés dans la cour et sous le préau
 ».
Ce samedi-là, une vingtaine d’enfants casqués
déchargent leur lanceur sur des cartons cibles.
« Au début je tirais tout à côté et puis
je me suis améliorée
 », confie enthousiaste
Siham, qui attend de repasser.

Dans cette discipline de luxe où le matériel
peut vite coûter les deux bras, Challenge
propose l’heure de jeu à partir de 9 euros.
« Nous mettons à disposition le casque,
le plastron, les lanceurs, l’air comprimé et
les billes, ces dernières étant réutilisables
et donc moins chères
 ».
Les projectiles sont
en amidon et vides de couleur. Pas question
de repeindre l’école à chaque séance !

« Les règles de sécurité sont draconiennes,
d’où des protections corporelles obligatoires
 ».
Ces conditions remplies, le paintball
met dans le mille à Aubervilliers.

Frédéric Lombard
Le 7 mai 2014

CHALLENGE PAINTBALL
Samedi et dimanche de 10 h à 20 h
Groupe scolaire Victor Hugo

Renseignements :
06.28.61.06.74
09.80.66.89.45