Contenu

« 7 ans pour construire 2 stations ? »

Elus et habitants s’indignent du report à fin 2019 de l’arrivée de la ligne 12

Nous n’attendons pas d’explications,
nous voulons que les retards soient
rattrapés
 », martèle Pascal Beaudet
face aux habitants réunis devant l’Hôtel
de Ville, le 24 octobre.
La veille, le maire
a appris « par la presse » que la RATP livrerait
les stations de métro Mairie d’Aubervilliers
et Aimé Césaire fin 2019.
Un report de deux ans par rapport à 2017,
jusque-là annoncé. Attendre encore ? « Ces
travaux lourds dans le centre-ville sont
acceptables pour la bonne cause si le délai
est raisonnable.
Or tout le tunnel est achevé
et la station Front Populaire a ouvert en
2012. Il faudrait donc sept ans pour construire
deux stations ?
 », refuse de croire le
maire, entouré de ses adjoints.

La RATP invoque notamment le long dévoiement
préalable des réseaux souterrains existants (téléphone, électricité…) par les
concessionnaires. « Je conteste le peu d’arguments
avancés
 », poursuit le maire. « Ces
raisons administratives et techniques ne tiennent pas. Cela se prévoit et s’anticipe
 »,
enchaîne Patrick Braouezec, président de
Plaine Commune, où la desserte de Saint-
Ouen par la ligne 14 est également reportée.

Et si ça cachait un problème de financement
? questionnent élus et habitants.
« Dans ce cas, il faut réorienter les priorités
 », persiste Pascal Beaudet.
« Nous demandons à être reçus sans délai
par le PDG de la RATP. De plus, nous portons
plainte contre elle pour le préjudice
subi. Je saisirai à cet effet le prochain conseil
municipal
 », poursuit Pascal Beaudet qui
en appelle à la mobilisation des habitants,
des salariés, de Métr’Auber.

« La ligne 12 se perd en chemin »

Parmi les habitants présents, certains ont
participé avec cette association au bras de
fer pour que soit décidé de prolonger la
ligne 12 jusqu’en centre-ville, dans les années
90 et 2000.
« Ça fait des années qu’on
se bat. Pour nous, c’était acquis
 », pose
l’une d’entre eux. « Là, il faut secouer le
cocotier
 », lance un autre.
Le maire conclut :
« La ligne 12 se perd en chemin. Nous allons
la remettre sur les rails, et à la bonne
vitesse
 ».
Une référence au slogan « La 12
est en chemin
 » de la RATP pour faire valoir
la bonne marche du projet.

Naï Asmar
Le 4 novembre 2014

SIGNEZ LA PÉTITION

La RATP doit respecter le calendrier des
travaux de la ligne 12 !

Version papier disponible en mairie ou en
ligne sur www.aubervilliers.fr/actu91914.html

Attention ! Coeur de ville chamboulé

Après les travaux préalables, le vrai chantier a démarré en centre-ville.

Deux mondes parallèles accolés. Au
centre-ville, le chantier du métro
est désormais déployé sur quelque
200 mètres de chaussée avenue Victor Hugo,
avec ses larges tubes de forage, ses engins et
ses équipes casquées.
Il se prépare à entrer
en réelle action après la livraison, mi-novembre,
de la foreuse principale. Le long
de ses barrières, la vie urbaine tente de suivre
son cours.
Côté McDo, les voitures circulent
à la queue leu leu sur les deux voies
de déviation empruntant une grande partie
de l’ancien trottoir.
Côté marché, dont le périmètre a été réduit,
les passants circulent tant bien que mal,
avec parfois peu d’espace. Une trentaine de
commerces non sédentaires sont déplacés
ou supprimés.
Plus d’étals rue du Goulet,
désormais dédiée à la livraison et au déchargement. « Une nouvelle organisation
est en cours d’optimisation, et perdurera
pendant toute la durée du chantier
 », explique
le service Commerce de la Ville.
« Moins de commerces, moins de clients », s’inquiètent de leur côté les commerçants.
D’autant plus que l’accès au marché est compliqué
par l’étroitesse du passage piétons et
les difficultés de circulation engendrées par
la réduction des voies.

N. A.

MODIFICATIONS DE VOIRIE
- Avenue Victor Hugo
Circulation réduite à une voie dans
chaque sens entre les rues du
Moutier et Villebois Mareuil.
- Rue Louis Fourrier
Fermeture à partir du 12 novembre.
- Rue du Goulet
Entre les rues Louis Fourrier
et du Moutier.
Fermeture à la circulation de 4 h à
8 h et de 12 h à 16 h 30 et
stationnement interdit de 3 h à 8 h
et de 12 h à 16 h 30,
les mardis, jeudis et samedis.

Sur le même sujet :