Contenu

4 avril 2012 - Démolitions de maisons et d’infrastructures - Appel d’urgence de la municipalité de Beit Jala

Très tôt, hier matin, les forces israéliennes d’occupation sont entrées dans le quartier « Al-Makhrour » de Beit Jala pour y démolir deux habitations, 53 poteaux électriques qui ont coupé le courant à 12 familles, un puits d’eau et un tronçon de route pavée.

La Municipalité de Beit Jala condamne vigoureusement cette nouvelle agression israélienne et s’adresse à la communauté internationale afin qu’elle agisse résolument contre ces violations quotidiennes de la part d’Israël partout dans les territoires occupés et en particulier à Beit Jala. L’événement d’hier est une démonstration claire de la détermination israélienne de compromettre la solution à deux Etats.

Cette nouvelle agression israélienne est une tentative de déplacer des familles palestiniennes de l’une des dernières zones vertes du district de Bethlehem. Elle montre l’appétit d’Israël d’étendre la colonie de Har Gilo et de préparer le terrain pour l’implantation prévue de la colonie de Giv’at Yael. Cela permettra à Israël de renforcer son réseau de colonies qui s’étend de Jérusalem-Est occupée jusqu’à Hébron en Cisjordanie.
La ville de Beit Jala est l’une des localités palestiniennes les plus touchées par les agressions israéliennes, en raison de la construction des colonies de Gilo et de Har Gilo, de la route 60 de contournement pour les colons et du mur illégal de ségrégation. Ensemble avec le quartier de Crémisan, une zone verte appartenant à 58 familles de Beit Jala, hébergeant une crèche, un couvent, des vignobles, menacée par l’avancement du mur, le Makhrour est la dernière tentative israélienne d’annexer un morceau de plus de notre ville. Les deux, Al Makhrour et Crémisan, sont les seuls endroits de recréation pour nos familles et les seules zones où un développement futur pourrait être possible, après l’annexion israélienne de la partie nord de notre territoire pour l’intégrer à la Municipalité israélienne de Jérusalem.

Nous faisons appel à la société civile internationale et aux églises afin qu’elles manifestent leur désapprobation de cette nouvelle agression israélienne. Celle-ci est le cadeau israélien à la communauté palestinienne chrétienne de Beit Jala pour la semaine de Pâques pendant laquelle nous célébrons la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. Cela renforce notre espoir que la résurrection de notre nation en tant que peuple libre, avec la fin de l’occupation illégale israélienne, arrivera bientôt.

Celui-ci est un appel d’urgence. La survie de notre communauté est en jeu, en conséquence des actions illégales du gouvernement israélien et de cette culture d’impunité, que la communauté internationale a laissé s’installer, face à la politique de colonisation et autres politiques destinées à déplacer les autochtones palestiniens, chrétiens et musulmans.


_ la Municipalité de Beit Jala
le 4 avril 2012

original - appel en anglais