Contenu

100 % foudil

Foudil Bencherif, 30 ans, Albertivillarien pur jus au CV multi-facettes : éducateur spécialisé,
comédien et animateur télé sur le Web ! Le garçon sera visible le 7 juin prochain sur une
scène parisienne.

Foudil Bencherif, 30 ans, Albertivillarien pur jus au CV multi-facettes : éducateur spécialisé,
comédien et animateur télé sur le Web ! Le garçon sera visible le 7 juin prochain sur une
scène parisienne.

La photo là, faut pas croire hein ! Posture
tout ça. Pour sportif et gaulé
qu’il fût, le Foudil est bien plus un
show man qu’un bad boy.
Gentil, direct et
gouailleur Foudil Bencherif. Accordez-lui
cinq minutes et une paire d’heures plus
tard vous constaterez que le temps sera vite
passé en sa compagnie.
Dans ce tempo, il
vous aura servi le CV comme suit et avec
son accompagnement de sourires en prime :
« Je suis un Albertivillarien pur jus, bientôt
30 ans donc plus tout jeune. J’ai eu un
parcours sympa et j’ai plein de projets !
 »

Et si tu planchais Foudil ?

Jean-Pierre Timbaud, terminale pro électro,
Foudil n’est pas à la fête. On est là sans
plus d’enthousiasme que cela sauf pour
faire se bidonner les camarades de classe.
Merci à ce prof visionnaire qui conseille au
garçon de s’essayer plus sérieusement au
théâtre.
Banco après le bachot, direction
Paris 8 et son cursus Théâtre : « J’arrive
là-bas, j’me tire les ch’veux. J’me dis attention,
théâtre classique, j’vais m’faire
allumer !
Eh non, au contraire, les profs –
magnifiques – se sont adaptés et moi
j’ai repris goût à l’école à la fac !
 »
Belles
années, propices aux rencontres avec les
potes qui deviendront compagnons de
route comme Djoudi Dendoune et Reda
Bouchekr. On s’invente un avenir collectif, on prend la licence, partage cinq ans
de scène au Studio Théâtre de Stains –
avec le soutien d’Azzédine Taïbi, aujourd’hui
maire de la ville – fourmille de
mille projets rebondissant entre café-théâtre,
tours de chant, musique et vidéo…

Dans cette effervescence, Foudil donne aussi dans l’animation à Aubervacances,
se fait assistant d’éducation, professeur de
théâtre, intervient à l’Omja. Pause ? Jamais,
car on a la tchatche tranquille, celle qui
peut trimballer un auditoire pendant des
plombes.
On s’accroche donc au monde
du spectacle, tourne dans Adèle Blanc-Sec
(2010 Luc Besson), enchaîne des spots de
pub.
Foudil roule encore à cent à l’heure
quand il s’engage en politique en mars dernier
sur la liste 100 % Aubervilliers : « J’ai
kiffé ! J’ai découvert plein de gens, on a fait
une campagne en 10 jours et obtenu une
victoire médiatique
 ». 100 % Foudil et
7,1 % au compteur !

Et après ? Le show must go on : sur le Net
avec la présentation de Take the storm,
une émission décalée qui concerne la banlieue.
Sur les planches, en mai prochain à
Paris où Foudil, partageux et sympa, fait
monter des p’tits jeunes d’Auber – Les
Bactéries – en 1re partie de La Bidone avec
sa troupe des X-Nems, parce qu’il en est sûr
qu’il y a du talent sur sa ville, que c’est
bien de les mettre en scène devant un vrai
public. C’est tout lui ça, 100 % Foudil !

Eric Guignet
Le 13 mai 2014

La Bidone

Samedi 7 juin, 21 h 30
Théâtre de La Reine Blanche 75018 Paris
Tarifs : 15 et 10 €
Infos et réservations : 01.40.05.06.96